Journalbic

Articles société

Fatick : près d’une tonne de poissons récoltée dans la ferme de Ndiaye-Ndiaye

fatick poissons ferme

Près d’une tonne de poissons a été récoltée jeudi dans le premier bassin de la ferme aquacole de Ndiaye-Ndiaye, dans la commune de Fatick, a appris l’APS du chef de l’antenne centre de l’Agence nationale d’aquaculture (ANA), Abdoulaye Diallo.Près d’une tonne de poissons a été récoltée jeudi dans le premier bassin de la ferme aquacole de Ndiaye-Ndiaye, dans la commune de Fatick, a appris l’APS du chef de l’antenne centre de l’Agence nationale d’aquaculture (ANA), Abdoulaye Diallo.« La première journée de récolte initiée dans le premier bassin de la ferme aquacole de Ndiaye Ndiaye après le démarrage du cycle de production il y a de cela six mois, nous a permis de récolter 700 kilogrammes, soit près d’une tonne de poissons », a-t-il révélé, lors de cette première opération de récolte.Cette quantité de poissons obtenue ne représente pas toutefois la production maximale, a-t-il fait observer, précisant que ce premier bassin a « comme les quatre autres bassins une capacité productive maximale de 2 tonnes ».« Mais pour un début, on peut se satisfaire de la récolte obtenue aujourd’hui et renouveler notre engagement à accompagner le GIE des femmes du quartier Ndiaye-Ndiaye en charge de l’exploitation de la ferme aquacole », a-t-il déclaré.Il a promis qu’ »au-delà des femmes de Ndiaye-Ndiaye, l’ANA va « accompagner toute personne intéressée par les techniques d’aquaculture dans la région et même dans la zone centre, en vue de satisfaire la demande de plus en plus pressante en poissons […] ».
 Le coordonnateur de l’antenne régionale du projet de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS), Mamadou Camara, rappelle que la ferme aquacole obéit à une gestion communautaire à travers le GIE des femmes de Ndiaye-Ndiaye.« L’opération de récolte et de vente de poissons de la ferme aquacole se fera par intervalles réguliers et les bénéfices qui seront engrangés par campagne sont de l’ordre de 3 à 6 millions de francs CFA par campagne », a-t-il indiqué.Il a expliqué que « l’ensemencement des cinq bassins de la ferme en alevins se fera de façon échelonnée ». Selon lui, la prochaine récolte se fera au mois de mai, et la troisième au mois de juin.Réalisée dans le cadre du P2RS, un projet mis en place par l’Etat du Sénégal et la Banque africaine de développement (BAD), la mise en place de la ferme aquacole de Ndiaye-Ndiaye a débuté en octobre 2016.APS

Journalbic.com

Top Desktop version