Journalbic

Articles société

Après la présidentielle…Idy n’a pas appelé Macky mais…

macky idy 1

La décision d’Idrissa Seck dit Idy, qui refuse catégoriquement d’exercer une voie de recours devant le conseil constitutionnel, suite à la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 24 février dernier démontre tout simplement que ce dernier reconnait implicitement la victoire du président Macky Sall. C’est l’avis des  avocats du candidat de la Coalition « Benno Bokk Yakaar » qui étaient face à la presse vendredi.
Me Ousmane Sèye, coordonnateur du pool des avocats du candidat Macky Sall, et ses pairs estiment que le candidat Idrissa Seck renonce à exercer toute voie de recours en l’absence de faits et moyens précis qui pourraient véritablement  justifier une contestation des résultats proclamés.
«En effet il est facile de rejeter des résultats au bout de la langue, mais il est difficile d’exercer des recours contre des résultats sans aucune pièce probante. Il est normal que le candidat Idrissa Seck renonce à exercer toute voie de recours en l’absence de faits et moyens précis à alléguer devant le conseil constitutionnel», ont déclaré les défenseurs des intérêts de Macky Sall.
Abondant dans le même sens, Me Baboucar Cissé, le vice-coordonnateur du pool, a certifié que la transparence a accompagné tout le processus électoral.  «Les résultats des bureaux de votes ont été recensés conformément aux règles du code électoral en présence de tous les représentants des candidats. La commission nationale de recensement des votes a fait son travail également en présence de tous les représentants des candidats et des observateurs, mais fait nouveau, la presse a été associée à sa délibération et à la proclamation des résultats. C’est pourquoi on comprend la décision de Monsieur Idrissa Seck, qui renonce à exercer des voies de recours contre les résultats proclamés par la commission nationale de recensement des votes», soutient-il.

Journalbic.com

Top Desktop version