Journalbic

Articles société

Convocation Cheikh B Dieye à la Dic: « Et même s’il avait enfreint la loi, je pense que Mansour Faye devrait… », selon…

macky sall cheikh bamba dieye

Cheikh Bamba Dièye à la Dic, ce matin à 9 heures. De nombreuses interrogations entourent cette convocation du leader du Fsd/Bj. Ceci fait suite à ses critiques contre le président Macky Sall et les magistrats Malick Lamotte, Demba Kandji, dans le procès Khalifa Sall… Des propos fustigés par le ministre de la justice Ismaila Madior Fall, Souleymane Teliko, président de l’Ums et même le Forum du justiciable. Fatoumata Gassama Fall a réagi sur la radio Sud-Fm.
Pour le porte-parole du Fsd/Bj, le motif de cette convocation reste pour le moment flou. « On nous a juste dit qu’il a été convoqué à la Dic à 9 heures 30 pour une affaire qui le concerne. Pour l’instant, c’est la seule information que nous avons…« , confie Fatoumata Gassama Fall.
Cette sortie de Cheikh Bamba Dièye sur les magistrats du Sénégal semblerait être à l’origine de cette convocation à la Dic. Toutefois, Madame Fall estime que son leader n’a pas enfreint la loi. « Ce qu’il a fait c’est ce que la Constitution lui confère, soit dire sa pensée sur le fonctionnement du pays, la justice. Et même s’il avait enfreint la loi, je pense que Mansour Faye devrait, lui aussi être convoqué depuis longtemps…« , raison pour laquelle elle estime qu’il n’ont pas le courage de convoquer un député de l’Assemblée nationale pour « affaire you niak fayda yi… »
Une sortie contre la justice de Cheikh Bamba Dièye qui, estime-t-elle « est son droit le plus absolu. Il n’a fait que donner son avis sur le fonctionnement de la justice. Et tout le monde a remarqué ce fonctionnement de la justice et aucun sénégalais n’est d’accord sur comment fonctionne notre justice. Les magistrats rendent justice au nom du peuple sénégalais. Donc, tout sénégalais a le droit de dire le fond de sa pensée sur le fonctionnement de la justice. Ils sont payés avec l’argent du contribuable sénégalais… »
Et pourtant, Me Ousseynou Fall avait tenu, où presque les mêmes propos devant le juge Demba Kandji, lors du procès de Khalifa Sall. La robe noire n’avait pas manqué de dénoncer une certaine « corruption » qui gangrène la magistrature en ces termes: « Si on se regarde droit dans les yeux (Ndlr: au juge Demba Kandji), c’est parce qu’on se connait… Je ne suis pas un corrompu, j’ai démissionné de la magistrature par principe (…) Nit dafay ame diom, dafay ame fayda’ (…) C’est dommage que pour des soucis de carrière on en arrive à oublier ou piétiner les droits d’un musulman… »
Cette convocation, remarquent certains observateurs, vient surtout au moment où on dénonce une « justice sélective…«

Journalbic.com

Top Desktop version