Journalbic

Articles société

Alioune TINE répond au premier ministre

alioune tine

Le Premier ministre, Mahammad Dionne, a remis en cause le rapport d’Amnesty international, qui constatait un recul des libertés au Sénégal, et déclaré que l’Ong défendrait les homosexuels et les lesbiennes. Pour Alioune Tine, il s’agit d’une «régression». «Jamais je n’ai été attaqué au premier niveau par un Premier ministre sous le régime de Diouf, souligne le directeur d’Amnesty/Afrique de l’Ouest et du Centre dans un entretien avec Wal fadjri. Wade nous a toujours protégés.

Cela, il faut le dire. Lorsque les gens nous attaquaient, nous traitaient d’intégristes, Wade avait, lui, beaucoup de respect pour nous.» S’il reconnait que «Macky a également beaucoup de respect» pour son organisation, Alioune Tine soupçonne que, en revanche, «certains de ses collaborateurs n’aient pas une culture profonde des droits de l’homme». D’où sa suggestion : «Il est temps que, dans les écoles, on forme ceux qui prétendent diriger ce pays à avoir une culture d’État parce que, dès fois, on voit l’insuffisance de cette culture d’État.»

Journalbic.com

Top Desktop version