Journalbic

Articles société

SAR : Panique chez les habitants de Thiaroye sur mer

pipeline thiaroye sur mer

"Nous sommes confrontés à une fuite d'essence depuis plus d'une semaine et cela est causé par une mauvaise réparation qu'ils (la SAR) ont faite après la première fuite le 2 octobre 2017."
Mamadou Fall, qui a fait cette annonce, habite à Thiaroye-sur-mer. Son quartier est exposé à l'essence libérée par un pipeline de la SAR endommagé. Voxpopuli, qui parle de l'affaire dans son édition de ce mardi, rapporte que sur place, il est interdit d'allumer un feu. Le quartier est devenu inflammable.
Le journal informe que le liquide inflammable s'est déversé dans les rues, dégageant une odeur suffocante, piquant les yeux et donnant des maux de tête et de ventre. Voxpopuli ajoute que certains habitants ont déserté le quartier.
Ceux qui sont restés souffrent le martyre. Mamadou Fall est de ceux-là. Il peste : "Nos enfants souffrent de maux de ventre à cause du produit toxique que contient l'eau que nous buvons. L'équipe technique dépêchée par la SAR sur les lieux pour réparer la fuite a déployé une pelle Poclain qui, en creusant dans la nuit sans lumière, a endommagé un tuyau de la SDE, qui est à côté du pipeline, et l'eau s'est mélangée avec l'essence."
Résultat, selon Fall : "Quand nous ouvrons nos robinets, nous obtenons un liquide noir, mais nous sommes obligés de l'utiliser parce que nous n'avons pas d'autres solutions."
Du côté de la SAR, on dédramatise. "La fuite est réelle, mais il n'y a aucun risque toxique, jure Ousseynou Ndiaye, adjoint du chargé de la communication de la SAR, interrogé par Voxpopuli. Ceux qui parlent de risque toxique ne savent pas ce qu'ils disent. Nous sommes sur les travaux et nous venons tout juste d'envoyer un autre camion qui va faire de sorte que l'essence ne coule pas dans ce quartier."

Journalbic.com

Top Desktop version