Journalbic

Articles société

Braquage de la Banque à Yeumbeul, de nouvelles pistes découvertes par les enquêteurs

aapist

Le braquage de la banque de Yeumbeul commence à livrer ses secrets. D’après les enquêteurs la somme emportée et qui était à hauteur de 111 millions de nos francs ainsi que le coffre-fort et la voiture qui a servi pour le braquage, ont été retrouvés. Ce qui porte à croire que la police est sur une piste pour mettre la main sur ces malfrats. Le vigile a été entendu d’ailleurs par les enquêteurs.

Les personnes qui ont braqué la banque, et ligoté le vigile ont, par imprudence laissé des empruntes. D’après le dossier, ce groupe peut être au nombre de 12 où 15 personnes. La planification du plan montre clairement que les malfrats ont étudié pendant un moment les trajets et issues à emprunter une fois leur casse effectuée.
La police quant à elle place ce vol au premier plan de leurs dossiers d’étude. Un des responsables déclare, à ce propos, que « c’est un dossier à élucider en priorité, pour ramener la sérénité chez les populations ». Les enquêteurs de la sûreté urbaine ont été efficaces puis qu’en moins de 24 heures ils ont réussi à se raccorder des indices pertinents.
La voiture L 200 qui a été volée pour servir le coup est retrouvée par les enquêteurs. Cette voiture appartient à un agent du ministère de l’hydraulique et de l’assainissement. La voiture a été retrouvée au rond-point de Gadaye au niveau des filaos. Le coffre-fort aussi a été découvert dans cette partie de Malika.
Un ordinateur monitoring a été retrouvé sur place. L’arme à feu du vigile et l’ordinateur a ont été brûlés par les malfrats. Les agissements et la prise d’attention par rapport aux détails de ces malfaiteurs prouvent qu’ils sont des professionnels mais pour les enquêteurs « peu importe, ils ont beau être professionnels, cela n’empêche qu’ils laisseront toujours des empreintes. Avec ces empreintes leur chute est proche, nous sommes assez outillés pour mettre cette bande hors d’état de nuire».
Pour les éléments de l’enquête, le vigile est toujours dans les locaux de la police.
Il faut signaler aussi le fait cette bande continue de dicter sa loi dans la banlieue dakaroise, surtout aux environs de Thiaroye. A chaque fois des braquages et vols de biens d’autrui se font noter, et ces personnes sont dangereuses et détiennent des armes à feu pour arriver à leur fin. Cependant, à en croire, les enquêteurs ils seront très vite interpellés.

Add a comment

Affichages : 979

Yaya Jammeh: Couvert par son pays d’exil, la CPI ne peut rien faire mais la FBI enquête déjà

aafbi

Présentement en Guinée Equatoriale, le président déchu de la Gambie, Yaya Jammeh est sous protection d’une quelconque poursuite de la CPI (Cour Pénale Internationale) et ceci dû au fait que le pays d’accueil ne fait pas partie du statut de Rome.

Seulement voilà, quand la FBI entre dans la danse, cela devient beaucoup plus sérieux. En effet, Libération nous apprend que la police fédérale américaine serait sur ses traces pour une enquête qui date de trois ans et portant sur la disparition de deux Américains qui sont originaires de la Gambie.
Alhagie Mamé et Ebou Jobe, étaient en terre gambienne pour investir sur des projets mais ils furent arrêtés et embarqués et les raisons n’ont jamais été étalées d’où l’intervention de la FBI.
Avant qu’ils ne soient remis au NIA qui se trouve être les services spéciaux gambiens, Alhagie Mamé et Ebou Jobe louaient une villa pour leur séjour en Gambie, celle-la donc, sera perquisitionnée par les enquêteurs pour ainsi tirer cette affaire au clair.

Add a comment

Affichages : 1074

15 morts et 08 blessés dans un accident entre Malem et Kaffrine

aakafr

Un accident d’une rare violence est survenu entre Malem Hodar et Kaffrine. Selon les informations de nos confrères de la Rfm, cette collision entre un camion en provenance du Mali et un véhicule de transport en commun appelé « mini-car » a fait 15 morts et 08 blessés.

Add a comment

Affichages : 597

Malick Noel Seck et Me El Hadji Diouf demandent un procès pour la justice.

 

Venu soutenir son ancien camarade au parti socialiste Malick Noel Seck a tenu à s’exprimer sur le procès de Barthélémy Diasaajust. Pour lui les régimes politiques utilisent toujours la justice à des fins politiques et qu’il a eu à vivre l’expérience. De son côté Me El Hadji Diouf a insisté sur les faits juridiques. Il avance qu’aucune preuve valable n’a été montré pour pouvoir inculper son client. Il axe son hypothèse sur les armes qui ont été cité dans le dossier. Malick Noel Seck et Me El Hadji Diouf demandent un procès pour la justice.

Add a comment

Affichages : 538

Justice : Fatoumata Mokhtar Ndiaye, son présumé assassin auditionné aujourd’hui

aamata

Samba Sow, le présumé assassin de la vice-présidente du conseil économique et social sera extrait aujourd’hui de sa cellule de Rebeuss, pour être entendu sur le fond du dossier au Palais de Justice de Dakar.

Rappelons que depuis le 24 novembre, date à laquelle, Fatoumata Mokhtar Ndiaye a été assassiné, il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt.

Le présumé meurtrier sera entendu par le juge du 10e cabinet, Mamadou Seck. L’information est livrée, par le site «dakarposte.com».

Le chauffeur qui avait égorgé sa patronne et vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), devrait arriver «menotté et sous bonne escorte», d’après le site qui rapporte des confidences de services de renseignements,

Add a comment

Affichages : 962

Journalbic.com

Top Desktop version