Journalbic

Articles société

ASSOCIATION DE MALFAITEURS : CHEIKH GADIAGA ENCORE CONDAMNÉ

aagad

Et de deux pour Cheikh Mbacké Gadiaga qui a encore été envoyé en prison. Selon les informations de EnQuête, l’homme de confiance de Cheikh Amar a été condamné à deux ans dont six mois ferme pour association de malfaiteurs, faux et usage de faux dans un document administratif. Son acolyte, Aliou Thiam, lui aussi récidiviste, a écopé de la même peine. Tous les deux hommes voulaient piéger le célèbre homme d’affaires Cheikh Amar afin de lui soutirer la somme de 10 millions de FCfa sous le prétexte d’étouffer l’enquête sur un accident qu’aurait commis un de ses enfants.

Lors du procès, renseigne le journal, les deux malfrats ont énergiquement contesté les faits avant de se renvoyer la balle. Cheikh Mbacké Gadiaga, déjà condamné à 5 ans dont 3 ans ferme avant de bénéficier d’une grâce présidentielle a accusé Aliou Thiam de l’avoir piégé. Le faux agent des renseignements généraux a lui aussi déclaré qu’il ne connaissait pas Cheikh Amar. Du coup, leurs avocats avaient plaidé la relaxe pure et simple. Malgré cela, le substitut du procureur avait requis une peine de 3 ans d’emprisonnement, là où le patron de l’entreprise a réclamé le franc symbolique.

Add a comment

Affichages : 605

Faux comptes Facebook: comment l’étudiant Pape Diop a réussi à coucher avec 22 filles différentes ?

aacrii

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication ne sont visiblement pas totalement maîtrisées par la junte féminine sénégalaise. Vingt-deux nouvelles victimes ont été notées, toutes amadouées par la même personne.
C’est un jeune étudiant du nom de Pape D. Diop qui fait le buzz cette fois-ci. Habitant le quartier de Pikine dans la banlieue Dakaroise, l’étudiant de 27 ans, avec ses deux comptes sur Facebook a réussi à tromper 22 filles.
Via ses deux comptes, l’un portant le nom de Aissatou Ndiaye et l’autre Daba Diop, Pape Diop sait comment s’y prendre avec les demoiselles. Il crée un climat social assez solide pour après avoir la confiance des jeunes filles qui elles, croient converser avec une de leur semblable.
En outre, malin dans sa démarche, Pape Diop choisit les filles qui en apparence sont intéressées par le gain facile ou le fameux « Mbaarane » très prisé par une partie de nos jeunes filles.
Dès lors, il propose à ses filles un plan pour soutirer de l’argent à un soi-disant parent plein aux astres. Son forfait en marche, il prend le personnage du it parent et se mue en homme d’affaires influent. Lorsque les filles appellent c’est le planificateur du plan qui répond et joue le jeu. Il choisit ensuite un lieu chic pour recevoir ces filles. La plupart du temps dans un hôtel ou une auberge, prétextant qu’il est célèbre et riche. Pire encore pour ces jeunes filles, ce sont elles-mêmes bernées par la confiance aveugle, qui payeront la nuitée de leurs propres poches.
Certaines filles racontent qu’il a réussi à abuser d’eux avant de filer avec leurs avoirs. Une fois au lieu de rendez-vous, il te propose une partie de jambe en air. Après la séance libidineuse quand la fille se dirige vers les toilettes. L’étudiant ouvre le sac et récupère l’argent des filles avant de se fondre dans nature. La plupart de ses victimes étaient obligées de payer la chambre.
C’est après avoir drogué et abusé d’une fille que cette dernière a décidé de porter plainte. Après des enquêtes au niveau de la brigade de recherche. Les forces de l’ordre ont trouvé après d’âpres recherches que le sieur a réussi à arnaquer une vingtaine de filles via ce procédé. Pape Diop a été arrêté et mis en garde à vue.

Add a comment

Affichages : 688

Crei: les appartements de Bibo Bourgi cédés à des prix fous

aabi

L’immeuble Eden Rock de Bibo Bourgi est mis en vente depuis quelques jours par la direction des domaines. Le prix-plancher d’un appartement est fixé à peu plus de 655 millions de FCFA.
L’Eden Rock était l’immeuble de Bibo Bourgi. Perdu définitivement après sa condamnation par la cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), cet immeuble, niché au cœur du centre-ville est désormais mis en vente. Le prix-plancher qui désigne la valeur et le confort des appartements est fixé à 655 millions de FCFA.
D’après le «Quotidien», en exécution de l’arrêt rendu par la Crei, le gouvernement avait aussi opéré une saisie-attribution sur le compte bancaire de Bibi Bourgi ouvert à la société générale de banque au Sénégal. Il a aussi perdu la société Ahs.
Cependant, depuis sa condamnation, M. Bourgi s’est toujours battu pour essayer de sauver son patrimoine. Il ne s’avoue pas vaincu. Ses avocats Me Rasseck Bourgi et Me Yves Nouvel mettent en garde les acquéreurs des appartements du complexe immobilier Eden Rock dont « l’Etat sénégalais prétend être devenu le propriétaire ».
Ces acquéreurs doivent savoir que la prétendue confiscation des appartements 1A, 5A, 3C,6A, 7A ainsi que les duplex (6C+7C) de ce complexe immobilier font l’objet d’une procédure pendante devant une juridiction internationale statuant sous l’égide du règlement d’arbitrage de la commission des Nations unis pour le droit commercial international » prévient les avocats de l’homme d’affaire.
Ils ajoutent ainsi que, « la sentence finale qui sera rendue par le tribunal arbitral sera opposable aux acquéreurs qui pourront voir leur titre indûment acquis contesté en justice puisqu’ayant été acquis dans de telles conditions et donc à leurs risques et périls ».
Toutefois, face à cet avis du gouvernement, Bibo Bourgi ne « manque pas de mettre en œuvre toutes les voies de droit utiles à la préservation de ses actives sur le territoire sénégalais et au prononcé des décisions sanctionnant des actes qui y porteraient atteintes ».

Add a comment

Affichages : 653

L'Amour et le Mariage ne sont pas directement liés, vrai ou faux ?

aalove
Le principal sujet des chansons dans le monde est l'amour et pourtant les saltimbanques masculins ont des conjointes alors que certaines de leurs consœurs sont célibataires, leur divorce et leur célibat en sont leurs principaux problèmes. Cela peut s’expliquer du fait que pour s'épanouir pleinement dehors dans leur métier, il faut qu’elles trouvent une autre personne qui pourra rester à la maison pour s'occuper du foyer, des enfants si elles en ont, de leur bien-être, des activités sociales qu’elles n'ont plus le temps de gérer en personne. Ce pendant, on serait tous d'accord qu'une femme accepte naturellement de faire toutes ces taches ménagères pour son mari. Par contre, quel homme acceptera de garder la maison pendant que sa femme se déhanche devant un public de mâles surchauffés, aux quatre coins du pays ? Cela sonne même mal à l'oreille.
La fatalité a fait que ces dames choisissent de faire carrière dans le divertissement. Sans doute, elles ne trouveront pas facilement un mari ! Et si elles en trouvent, leur vie conjugale ne sera jamais monogame!!!
Aucun homme honnête, marié à une femme et une seule, n'acceptera de l'attendre pendant qu'elle parte en tournée pour séduire d'autres hommes, oui ! "Séduire" car la saltimbanque en montre plus qu'il ne faut pour attirer le chaland dans ses concerts et dans les bacs pour écouler ses productions !
Quand ces dames s'absentent tout le temps de leurs foyers, leurs maris auront forcement deux ou trois autres épouses sous le coude pour ne pas se sentir abandonné !
Il faut que ces femmes se rendent compte qu’être "chanteuse, rappeuse ou danseuse" n'est pas un métier compatible avec une situation matrimoniale stable.
On veut nous faire croire qu’être développé, c'est de vivre une vie amoureuse en dehors des liens du mariage ! C'est peut-être vrai chez les mécréants mais chez les croyants, il n'y a point de vie amoureuse heureuse en dehors de la légalité !
On peut inventer n'importe quoi comme «L’amour ne rime pas avec le mariage » mais cela ne passera pas : ce qui est la vérité, c'est honteux pour une femme sénégalaise musulmane passée à un certain âge de présenter un «copain» plutôt qu'un «mari».
Considérons cela comme un cri de détresse et aidons-les à gérer leurs relations sentimentales mais n'oublions pas aussi qu'une vie amoureuse se joue à deux.
Et si elles ont la malchance de tomber sur un mi-macho, mi-mature ou ne trouvent pas du tout de prétendant au mariage, alors bonjour les dégâts…

Add a comment

Affichages : 779

19 suspects dont 8 transitaires et 6 agents de Dubaï Port sont tombés dans le cadre de l’enquête sur le scandale des faux bons à enlever.

aaport

Libération révélait que plusieurs transitaires avaient été arrêtés dans le cadre d’une rocambolesque affaire de bons trafiqués dont la principale victime était Dubaï Port World (DPW). En vérité, le dossier implique une vaste mafia cernée par la Division des investigations criminelles (DIC) à la suite de plusieurs semaines d’enquête.
Selon nos informations, tout a commencé lorsqu’à la suite d’un contrôle interne, DPW a découvert que des employés minoraient le poids des marchandises et la durée de magasinage de certains containers en plus de trafiquer les bons à enlever.
Grâce à ces manœuvres frauduleuses, près de 2000 containers sont passés sous le nez de l’opérateur portuaire. En contrepartie, les employés recevaient de fortes commissions de la part de transitaires.
L’enquête de la DIC a permis de mettre la main sur 19 suspects qui ont été mis à la disposition du Procureur de la République hier. Huit transitaires très connus figurent sur la liste des personnes interceptées. Mais aussi des courtiers qui jouaient les intermédiaires entre les transitaires et les agents de Dubaï Port World qui étaient compromis.
Pour le moment, ils sont au nombre de six mais il n’est pas écarté que l’affaire connaisse d’autres rebondissements d’autant que la mafia était active depuis plusieurs mois. D’ailleurs, il est encore difficile pour l’entreprise d’établir le montant exact du préjudice subi.

Add a comment

Affichages : 652

Journalbic.com

Top Desktop version