Journalbic

Articles société

La journaliste de la Rts, A. Traoré condamnée pour bigamie

aabig

Le tribunal de Dakar a condamné la journaliste de la RTS A. Traoré à payer une amende de 35 000 FCFA et 1 millions 500 mille FCFA de dommages et intérêts à verser à la partie civile Zakaria Cissokho. Quant à son mari O. Diaw, il a été relaxé au bénéfice du doute.
Hier, le président du tribunal n’a pas jugé nécessaire de condamner la dame et journaliste à une peine d’emprisonnement. Ce pendant son époux, Z. Cissokho soutient qu’il va interjeter appel.
Selon les informations recueillies, elle est poursuivie par Z. Cissokho avec qui elle s’est mariée en 2008 sous le régime de la polygamie avec séparation de biens.
Son époux qui vit au Canada se dit victime d’escroquerie. Il explique lui avoir régulièrement envoyé de fortes sommes d’argent, entre 150 000 FCFA et 500 000 FCFA, une fois le mariage scellé et acheté un ordinateur portable haut de gamme pour discuter régulièrement avec elle. Mais, celle-ci a usé de subterfuges pour ne pas tisser de liens de communication avec lui. Et a même rejeté l’offre de Z. Cissokho qui voulait la faire venir au Canada.
Selon L’As Quotidien, Z. Cissokho qui se décide à rentrer finalement au Sénégal a eu d’énormes difficultés pour la rencontrer. À Dakar, celui-ci découvre que A. Traoré convole en secondes noces avec son confrère de la Rts, O. Diaw, alors que leur procédure de divorce est encore en cours.

Add a comment

Affichages : 734

Lutte contre les agressions: immatriculation des motos et caméras de surveillance, la recette de la police

aapoli
La police sénégalaise est engagée à installer la peur dans le camp des agresseurs. C’est pourquoi, ces derniers jours, une bande d’agresseurs et de malfaiteurs ont été interpellés.
Les policiers n’ont pas surtout mis de temps pour interpeller les mis en cause dans la mort d’un étudiant marocain, Mazine Chakiri, tué dans la nuit du samedi au dimanche.
La police a aussi arrêté les personnes mises en cause dans les cambriolages des agences de Wari.
Par ailleurs, d’autres mesures ont été annoncées. La police va installer des caméras de surveillance partout dans Dakar. Les deux-roues seront également systématiquement immatriculés, désormais.

Add a comment

Affichages : 521

47 milliards de Singapour : Karim Wade débouté

aakarim

La Cour d’appel de Dakar a relaxé l’expert financier Alboury Ndao hier, lundi 26 février. Elle confirme ainsi le jugement en première instance. Le mis en cause était poursuivi pour faux par Karim Wade. Requis par la Crei, dans le cadre de la traque des biens mal acquis, il avait déclaré dans son rapport que l’ancien ministre d’État détiendrait un compte à Singapour présentant un solde positif de 47 milliards de francs CFA.

Karim Wade a toujours nié être le titulaire de ce compte. Il avait demandé la condamnation de l’expert financier, demandant en guise de réparation la somme de… 47 milliards. Débouté en première instance, il vient de subir un nouveau revers devant la juridiction de recours. Il ne lui reste que le pouvoir en cassation pour espérer obtenir gain de cause.

Alboury Ndao s’en tire, pour l’instant, à bon compte. Mais l’expert financier, qui avait introduit une demande reconventionnelle en pointant une procédure abusive et en réclamant 500 millions, n’a pas été suivi dans ce sens par la Cour d’appel. Il a été débouté sur ce plan. Comme Karim Wade, il peut saisir la plus haute juridiction pour se faire entendre.

Alboury Ndao s’est présenté à la barre hier. Il a maintenu l’existence du compte en question. L’ancien ministre d’État, pour sa part, était représenté par ses avocats. Ces derniers ont rappelé que la banque mentionnée par l’expert financier aurait nié avoir un client nommé Karim Wade.

Add a comment

Affichages : 489

Mafia au Port autonome de Dakar: 5 suspects interdits de sortie du territoire

aapad

L’affaire dite de la mafia au Port autonome de Dakar qui avait conduit à l’interpellation de plusieurs agents de Dubaï Port World et de transitaires, va certainement resurgir.
Selon les informations de Libération, le juge en charge du dossier de l’affaire de la mafia au PAD vient de poser un acte qui annonce des déboires pour certains mis en cause.
En effet, une opposition de sortie du territoire nationale visant cinq suspects a été communiquée par la Police de l’air et des frontières. Et parmi eux, il y a au moins deux transitaires très connus.

Add a comment

Affichages : 589

Affrontements à Tamba : Barthélemy Dias refuse de déférer à la convocation de la police

aakatt

Impliqué dans les affrontements entre supposés partisans de Sidiki Kaba et membres de la délégation de Khalifa Sall, hier, à Tamba, Barthélémy Dias a été convoqué par la police de la localité. Mais le maire de Mermoz-Sacré Cœur a refusé de répondre.
Il rembobine dans Les Echos : « Des militants de l’Apr s’en sont pris à nous et nous avons riposté. Il y a eu des blessés dans les deux camps. La police m’a convoqué, mais je refuse de répondre à cette convocation parce que je ne sais pas pourquoi je suis convoqué. » Mais, à en croire Le Quotidien, le maire de Mermoz est accusé par les jeunes de l’Apr d’avoir brandi une arme à feu et menacé de les « tuer comme des mouches ». Mais M. Dias se défend : « Les gens étaient présents au lieu où se sont produits les affrontements. Je n’avais même pas d’arme pur dégainer ».
Barthélémy Dias faisait partie de la délégation conduite par le maire de Dakar, dans le cadre d’une tournée politique à l’intérieur du Sénégal. L’édile de la capitale et ses proches étaient à Tamba hier, dimanche 26 février. Après les échauffourées avec des jeunes présentés comme des militants de l’Apr, Khalifa Sall et Cie ont tenu un meeting au cours duquel ils ont pilonné le régime de Macky Sall.

Add a comment

Affichages : 406

Journalbic.com

Top Desktop version