Journalbic

Articles société

LES MILITAIRES SÉNÉGALAIS EN GAMBIE…AVEC L’AVAL DU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ONU

aamore

Certains Sénégalais ont dénoncé l’entrée des troupes militaires sénégalaises en Gambie. Ils ont évoqué l’absence d’un aval du conseil de sécurité des Nations Unies. Mais le ministre des Affaires Etrangères du Sénégal a levé l’équivoque en adressant à toutes les presses la décision prise par le conseil de sécurité de l’ONU à ce sujet…Et c’est la résolution 2337 du conseil de sécurité des nations Unies dont se félicite le Sénégal

Le Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur se félicite de l’adoption, le jeudi 19 janvier 2017, de la Résolution 2337 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, à l’initiative du Sénégal.

La Résolution 2337 exprime son soutien sans réserve à la CEDEAO dans l’engagement qu’elle a pris de garantir le respect de la volonté du peuple gambien, telle qu’elle ressort des résultats de l’élection pacifique et transparente du 1er décembre 2016.

Par cette importante Résolution, le Conseil de Sécurité  demande à l’ancien Président Yaya JAMMEH de transférer le pouvoir au Président Adama BARROW, au plus tard le jeudi 19 janvier 2017, conformément à la Constitution gambienne.

La Résolution 2337 fait suite à la Déclaration présidentielle du 21 décembre 2016 et à la Déclaration à la presse du 10 décembre 2016 du Conseil de Sécurité consacrées à la  situation en République Islamique de Gambie et se félicite des  déclarations et communiqués publiés dernièrement par l’Union Africaine, la CEDEAO, le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, ainsi que des efforts  entrepris par la CEDEAO, pour promouvoir la paix, la stabilité et la bonne gouvernance dans la région.

Fait à Dakar, le 19 janvier 2017

Add a comment

Affichages : 481

3 tombes profanées dans la nuit du mardi à mercredi au cimetière de Thiaroye

aacimi

L’histoire de la profanation des cimetières s’est encore répétée dans la banlieue de Dakar. Dans la nuit du mardi à mercredi, trois tombes ont été profanées dans le cimetière de Mbatal, à Thiaroye Azur (commune de Thiaroye sur Mer). 

Après l’arrestation, par la police de Pikine, du profanateur en série du cimetière de cette localité, les populations de la banlieue croyaient en avoir fini d’avec ce genre d’histoire. Mais, malheureusement, dans la nuit du mardi à mercredi, vers 2 heures et 3 heures du matin, des profanateurs sont entrés en action. Dans les cimetières de Mbatal, situés dans la commune de Thiaroye sur Mer, trois sépultures ont été déterrées.
Les malfaiteurs étaient au nombre de trois (3), tous des jeunes, renseigne Kamoro Badji, l’informateur du journal La Tribune. Selon lui, ils portaient tous des polos « Lacoste » blancs.
D’après les explications de K. Badji, le plus étonnant dans cette histoire, c’est le fait que ces profanateurs ont ciblé les tombes dont les noms de famille commencent tous par la lettre « S », qui sont nés: « l’un en 1986, l’autre en 1987 et le 3ème en 1984« . D’après toujours K. Badji, les profanateurs ont pris une partie du linceul, entre autres organes de chaque corps déterré. Les tombes étaient dans des états déplorables.
Pour éviter de vivre le même scénario que celui du cimetière de Pikine, ce dernier invite les autorités locales et étatiques à sécuriser les lieux de culte.

Add a comment

Affichages : 512

Pikine: l’élève de terminale poignarde son nouveau-né et est dénoncée par son petit ami

aapoi

L’horreur s’est produite au quartier Médinatoul Mounawara de Pikine Nord. Une élève en classe de Terminale a poignardé le bébé qu’elle venait de mettre au monde et l’a dissimulé dans son sac à main. Dénoncée par son petit ami, la présumée infanticide a été déférée au parquet.

Selon L’Observateur, Les faits se sont déroulés le jeudi 5 janvier 2017. Tôt le matin, alors que les membres de sa famille dormaient encore, A. Wade, 21 ans et élève dans un lycée local, sort de sa maison avec son sac à main. Elle venait d’accoucher sans être assistée.
Dans la rue elle est rejointe par une amie qui devait l’accompagner à l’hôpital. Après quelques mètres de marche, elle s’évanouie et tombe. Elle est aussitôt conduite à l’hôpital …sans sac. Pourtant à l’intérieur, un nouveau-né luttait contre la mort.
Après avoir retrouvé ses esprits, la lycéenne souffle à l’oreille de sa mère, alertée, que le nouveau-né était dans son sac abandonné dans la rue. Après 4 jours de soins, le nourrisson succombe à ses blessures à couteau causées par sa propre mère.
C’est son petit ami et père de l’enfant qui a porté l’affaire devant la Justice. Choqué par le geste de la mère de son enfant, il a alerté la police de Pikine. Déférée au parquet, hier, la lycéenne chemine vers les chambres criminelles.

Add a comment

Affichages : 658

Ziguinchor : un militaire tué et sept autres blessés dans un accident de la circulation

aamili

La Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA) a informé hier, d’un accident de la circulation qui a fait un mort et sept blessés.

Dans un communiqué transmis à l’APS, la DIRPA a signalé un accident de circulation qui a ôté la vie d’un militaire et a fait sept autres blessés.
«Un accident de la circulation impliquant des personnels du 1er Bataillon d’infanterie s’est produit hier, vers 17h à hauteur de Nyassia sur l’axe Ziguinchor-Oussouye. Faisant ainsi un mort et sept blessés avec 3 dont l’état a nécessité une évacuation sur l’Hôpital Principal de Dakar après une première prise en charge d’urgence sur place», a annoncé la DIRPA.

Add a comment

Affichages : 504

Décès du fils d’Adama Barrow de 8 ans par morsure de chien

aafils

Un grand malheur a frappé le président élu de la Gambie, Adama Barrow. C’est depuis Dakar qu’on lui a annoncé le décès de son fils Habibou Barrow, un enfant de 8 ans.
Le fils du président élu Adama Barrow est mort après avoir été mordu par un chien. Il était âgé de 8 ans. L’incident a eu lieu, dimanche, à Manjai près de la capitale Banjul.
Habibou Barrow est décédé sur le chemin de l’hôpital. Ses funérailles se sont déjà tenues.
Adama Barrow se trouve actuellement à Dakar avant son investiture prévue jeudi.
Le président gambien élu a deux épouses et quatre autres enfants.

Add a comment

Affichages : 430

Journalbic.com

Top Desktop version