Journalbic

Articles société

Décès de Mamadou Diop, ancien maire de Dakar

mamadou diop maire

L'ancien maire de Dakar Mamadou Diop a tiré sa révérence. L'annonce a été faite il y a quelques minutes par la conseillère municipale Fatoumata Gassama Fall sur sa page Facebook.L'ancien maire de Dakar Mamadou Diop a tiré sa révérence. L'annonce a été faite il y a quelques minutes par la conseillère municipale Fatoumata Gassama Fall sur sa page Facebook.
Le défunt a fait l'une de l'actualité ces derniers jours en témoignant au procès de Khalifa Sall.
Nous y reviendrons.

Add a comment

Affichages : 143

Sacrifice rituel : L’histoire du petit P. L. D. (2 ans) effraie Djeddah Thiaroye Kao

enfant sacrifi djiddah thiaroye

Un garçon de deux (2) ans et 4 mois a failli être victime d’un sacrifice rituel à Djeddah Thiaroye Kao. Porté disparu le jeudi 15 mars, l’enfant a été retrouvé le lendemain, abandonné dans un trou, les mains et les pieds ligotés et les yeux bandés.Un garçon de deux (2) ans et 4 mois a failli être victime d’un sacrifice rituel à Djeddah Thiaroye Kao. Porté disparu le jeudi 15 mars, l’enfant a été retrouvé le lendemain, abandonné dans un trou, les mains et les pieds ligotés et les yeux bandés.
C’est un jeune écolier de 16 ans qui a retrouvé l’enfant sur son chemin de retour. Ce dernier alerté par les cris de détresse de l’enfant, a trouvé P. L. D abandonné dans un trou dans des conditions effroyables.
Il a ensuite alerté les voisins qui ont soupçonné un assassinat pour sacrifice rituel avorté, révèle Les Echos. L’enfant a été acheminé au commissariat de Police de Thiaroye et une enquête a été ouverte pour élucider cette affaire.

Add a comment

Affichages : 377

Le Groupe (Gfm) a exprimé "ses profonds regrets" sur la polémique Songué

professeur songue

Le Groupe futurs médias (Gfm) a exprimé "ses profonds regrets" sur la polémique Songué, accusé d'avoir fait l'apologie du viol dans l'émission Jakaarlo bi. Dans un communiqué publié dans l'Observateur, la direction du groupe dit comprendre "les réactions légitimes des téléspectateurs, internautes et observateurs du Conseil national de régulation (Cnra) relatives à l'émission Jakaarlo bi du vendredi 9 mars 2018". Et assure avoir "pris des mesures pour que pareilles circonstances ne se renouvellent".Le Groupe futurs médias (Gfm) a exprimé "ses profonds regrets" sur la polémique Songué, accusé d'avoir fait l'apologie du viol dans l'émission Jakaarlo bi. Dans un communiqué publié dans l'Observateur, la direction du groupe dit comprendre "les réactions légitimes des téléspectateurs, internautes et observateurs du Conseil national de régulation (Cnra) relatives à l'émission Jakaarlo bi du vendredi 9 mars 2018". Et assure avoir "pris des mesures pour que pareilles circonstances ne se renouvellent".
Aussi, "la direction ainsi que les cadres et l'ensemble du personnel du Groupe futurs médias réitèrent à nouveau et avec insistance leur engagement à toujours œuvrer pour offrir de meilleurs programmes, à respecter les sensibilités et équilibres sociaux, à accompagner les partenaires".

Add a comment

Affichages : 241

Rapts d'enfants : Un homme arrêté avec 2 garçons dans un bus

un homme arrete

Alors qu'à Dakar une ravisseuse a été alpaguée à la Médina, à Tivaouane, un homme qui tentait de s'enfuir avec deux enfants, échappait au lynchage.

L'affaire s'est passé à Notto Gouye Diama, rapporte L'Observateur. L'homme a été arrêté par les gendarmes en poste aux environs de 11 heures.

L'homme avait embarqué de très bonne heure dans un bus en partance pour Dakar avec les deux garçons, âgés d'environ 12 ans.

Le kidnappeur a prétendu que les deux garçons étaient ses amis et qu'il leur cherchait des opportunités de travail dans la capitale. Ce que les enfants ont rejeté expliquant qu'ils ne comprennent toujours pas comment ils sont arrivés à suivre ce parfait inconnu. Les garçons qui étaient en sa compagnie depuis mercredi, ont été sauvés in extremis.

Les parents qui étaient sans nouvelle ont alerté le commandement de la Brigade de Mboro qui est intervenu à la gare routière pour sortir du bus les enfants. M. F, n'a du son salut qu'à l'intervention des gendarmes qui l'ont embarqué et placé en garde à vue. Une enquête est en cours.

Add a comment

Affichages : 142

Ils se faisaient passer pour des éléments de ...

gendarmerie nationale senegalaise

Ils se faisaient passer pour des éléments de l’Unité en charge du terrorisme. Quatre gendarmes ont été envoyés devant la Chambre criminelle pour association de malfaiteurs, vol en réunion avec usage d’armes et extorsion de fonds.Ils se faisaient passer pour des éléments de l’Unité en charge du terrorisme. Quatre gendarmes ont été envoyés devant la Chambre criminelle pour association de malfaiteurs, vol en réunion avec usage d’armes et extorsion de fonds.
Ibrahima Faye Ndiaye, Waly Diop, André Dockel Ndiaye et Aly Diop ont enlevé et rançonné le ressortissant marocain, Mouhamed Fagoul qu’ils ont accusé de détenir des explosifs.
Selon Libération, l’affaire remonte à avril 2016. Et l’instruction aura duré 2 ans, avant que les gendarmes ne soient renvoyés devant la Chambre criminelle.
1er avril 2016 : Mohamed Fagoul a rendez-vous  avec un de ses fournisseurs à hauteur de la station Oil Libya de Diamniadio. Alors qu’il attend son partenaire, il se fait embarquer par 5 individus dont 2 portant un uniforme. Ceux-ci le conduisent en direction de la forêt de Keur Massar avant de lui révéler qu’ils appartiennent à l’Unité de lutte contre le terrorisme et qu’ils détiennent des informations selon lesquelles, il serait en train de confectionner des explosifs.
Fagoul nie. Mais les gendarmes lui rétorquent qu’ils ont le pouvoir de lui coller n’importe quel délit. Avant de lui confisquer les 1200 euros (840000 FCFA) qu’il détenait par devers lui.
Les 4 gendarmes se rendent, ensuite, chez lui pour une perquisition. Sur place, ils trouvent un chéquier et force le Marocain à leur signer un montant de 4 millions FCFA avant de disparaître.  Fagoul saisit la gendarmerie. Dans sa déposition, il donne le numéro de matricule du véhicule dans lequel il a été embarqué. Sans se douter de rien, Ibrahima Faye Ndiaye se rend à la brigade de la gendarmerie de la Foire à bord du même véhicule. Il est tout de suite appréhendé et placé en garde à vue. Il reconnaît les faits et balance ses autres complices qui seront arrêtés à leur tour. En attendant d’être jugés par la Chambre criminelle, les 4 gendarmes ont été radiés de la gendarmerie nationale.

Add a comment

Affichages : 212

Journalbic.com

Top Desktop version