Journalbic

Articles société

Brussels Airlines sera la première compagnie étrangère à fouler le tarmac

brussels airline aeroport blaise diagne

Les préparatifs pour l’ouverture de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd), le mois prochain, vont bon train. Lors du Conseil interministériel tenu hier sur le site en vue de l’inauguration de l’infrastructure, le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye, a déclaré que «tout est prêt pour l’ouverture (de l'aéroport) prévue le 7 décembre à 12 heures et avec un fonctionnement optimum de l’ensemble des infrastructures». Donc le jour J, les avions commenceront à atterrir à l'AIBD.
Et si tout se passe comme prévu, Brussels Airlines sera la première compagnie étrangère à fouler le tarmac. Air Sénégal, compagnie nationale, pour le vol inaugural, devant précéder celle belge sur la piste. L’information est donnée par l’ambassade du Sénégal en Belgique à travers une note consultée par Seneweb «à l’attention de la communauté sénégalaise de la juridiction Belgique-Luxembourg».
«Nous fondant sur l’exemplarité de la coopération belgo-sénégalaise, lit-on, nous sommes heureux et fiers de partager avec vous le fait que Brussels Airlines sera la première compagnie étrangère à atterrir au nouvel aéroport international Blaise Diagne le 7 décembre 2017.» La note indique que l’atterrissage est prévu à 15 h 00. Et que des membres de la communauté sénégalaise de Belgique dont l’ambassadeur, Amadou Diop, ainsi que des officiels belges parmi lesquels le directeur de la compagnie, seront à bord du vol inaugural commercial.

Add a comment

Affichages : 240

L'aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar sera un aéroport militaire

aeroport leopol sedar senghor

Un conseil interministériel a réuni ce mardi 31 octobre 2017, à l'aéroport international Blaise Diagne de Diass, les membres du gouvernement. La rencontre était axé exclusivement sur l'ouverture de l'aéroport prévue le 7 décembre à 12h Gmt.
"Au lendemain de l'ouverture de l'aéroport international Blaise Diagne, c'est-à-dire le 8 décembre 2017, l'aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar sera un aéroport militaire", informe le ministre, Seydou Guèye, à l'issue de cette rencontre.
Le porte-parole du gouvernement informe que tout est fin prêt pour une ouverture de l'Aéroport Blaise Diagne le 7 décembre à 12 heures Gmt, avec un fonctionnement optimum de l'ensemble des infrastructures. "Les questions de sécurité et de sûreté sont prises en charges", assure-t-il.
Pour faciliter le transport des passagers, il informe que le gouvernement a accepté l'offre de Dakar Dem Dikk qui va mettre en place un système de navettes régulières. "Il y a aussi une offre par le système de taxis au nombre de 100 qui seront mis en service pour arriver à 500 taxis. Pour Dakar Dem Dikk, c'est 5 lignes classiques de transport régulier et la fourchette des prix au départ de Dakar, est entre 500 et 1000f maximum. Dans les autres localités, il y aura un système de transport”, assure Seydou Guèye.

Auteur: Chamsidine Sané

Add a comment

Affichages : 229

La gorge d'une fille tranchée dans la chambre de sa mère à Pikine Tally Boubess

paka

Une fillette de deux ans est entre la vie et la mort à l’hôpital Albert Royer de Fann. Elle a été retrouvée la gorge tranchée dans la chambre de sa mère à Pikine Tally Boubess. Selon Libération, l’auteur de l’acte est un individu non encore identifié, qui a profité de l’absence de la mère de l’enfant, montée à la terrasse de leur immeuble étendre le linge, pour s’introduire dans leur appartement pour égorger le bébé couché sur le lit. Heureusement pour la petite, rapporte le journal, le suspect a été interrompu par un bruit.
Il abandonne l’enfant baignant dans son sang. Un voisin ayant entendu les cris du bébé a accouru. Évacué sur le champ au centre de santé Dominique puis à l’hôpital de Pikine, ensuite au Cto et enfant à Fann, la fillette a été directement conduite au bloc opératoire. «Actuellement, l’enfant est toujours en vie, mais dans un état critique», informe sa grand-mère, citée par Libération. Qui rapporte qu’«une enquête est ouverte par la police de Pikine pour identifier l’auteur de ce crime» barbare et incompréhensible

Add a comment

Affichages : 268

SAR : Panique chez les habitants de Thiaroye sur mer

pipeline thiaroye sur mer

"Nous sommes confrontés à une fuite d'essence depuis plus d'une semaine et cela est causé par une mauvaise réparation qu'ils (la SAR) ont faite après la première fuite le 2 octobre 2017."
Mamadou Fall, qui a fait cette annonce, habite à Thiaroye-sur-mer. Son quartier est exposé à l'essence libérée par un pipeline de la SAR endommagé. Voxpopuli, qui parle de l'affaire dans son édition de ce mardi, rapporte que sur place, il est interdit d'allumer un feu. Le quartier est devenu inflammable.
Le journal informe que le liquide inflammable s'est déversé dans les rues, dégageant une odeur suffocante, piquant les yeux et donnant des maux de tête et de ventre. Voxpopuli ajoute que certains habitants ont déserté le quartier.
Ceux qui sont restés souffrent le martyre. Mamadou Fall est de ceux-là. Il peste : "Nos enfants souffrent de maux de ventre à cause du produit toxique que contient l'eau que nous buvons. L'équipe technique dépêchée par la SAR sur les lieux pour réparer la fuite a déployé une pelle Poclain qui, en creusant dans la nuit sans lumière, a endommagé un tuyau de la SDE, qui est à côté du pipeline, et l'eau s'est mélangée avec l'essence."
Résultat, selon Fall : "Quand nous ouvrons nos robinets, nous obtenons un liquide noir, mais nous sommes obligés de l'utiliser parce que nous n'avons pas d'autres solutions."
Du côté de la SAR, on dédramatise. "La fuite est réelle, mais il n'y a aucun risque toxique, jure Ousseynou Ndiaye, adjoint du chargé de la communication de la SAR, interrogé par Voxpopuli. Ceux qui parlent de risque toxique ne savent pas ce qu'ils disent. Nous sommes sur les travaux et nous venons tout juste d'envoyer un autre camion qui va faire de sorte que l'essence ne coule pas dans ce quartier."

Add a comment

Affichages : 238

Le directeur de l’hôpital régional de Sédhiou (sud), Doudou Diouf, tente de se suicider

suicide directeur hopital

Le directeur de l’hôpital régional de Sédhiou (sud), Doudou Diouf, a tenté mercredi de mettre fin à ses jours, avant d’être évacué d’urgence vers Dakar à bord d’un avion médicalisé, a appris l’APS de source médicale.

Arrivé à la tête du centre hospitalier régional de Sédhiou il y a un plus d’un an, il a été évacué vers 17 heures pour des soins.

Ces derniers jours, l’hôpital de Sédhiou est secoué par un mouvement d’humeur des syndicalistes affiliés au Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (SUTSAS), une situation à l’origine d’une brouille entre les travailleurs et la direction. Les syndicalistes exigent de la direction la transparence dans la gestion des fonds.

Ce jeudi, une rencontre entre les protagonistes était prévue autour d’un garant de l’Etat, du médecin-chef de région et du président du conseil d’administration, par ailleurs président du conseil départemental de Sedhiou.

Pour l’heure, l’on ignore les motivations de cette tentative de suicide, mais une enquête a été ouverte par la gendarmerie.

APS

Add a comment

Affichages : 254

Journalbic.com

Top Desktop version