Journalbic

Articles société

Le crash d’un Boeing Ethiopian Airlines évité de justesse à l'AIBD

AIBD crash Boeing Ethiopian

Un crash évité de justesse ce mardi à l’Aéroport International Blaise Diagne de Dakar. Un avion de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines qui a quitté l’Aibd pour Bamako, puis Addis Abeba, a fait QRF (Quick Return Flight) pour éviter un crash, selon News Aerot, qui précise que c’est le moteur droit de l’appareil qui a pris feu.

Encore un Boeing

Sept mois après le crash du Boeing 737 d’Ethiopian Airlines, qui a fait 157 morts en mars, au sud d’Addis-Abeba, peu après son décollage et qui a cloué au sol 400 appareils, un autre appareil de la même compagnie a failli mettre Dakar sous les feux des projecteurs.

Problème de moteur

Le moteur droit de l’appareil a pris feu après le décollage, obligeant le pilote à faire un Quick Return Flight sur Dakar. A l’arrivée de l’appareil, précisent les sources d’IGFM, tous les passagers ont été débarqués. Ils sont actuellement dans le hall de l’aéroport le temps d’être acheminés dans un hôtel de la place. Selon le témoignage d’un passager qui était à bord : «l’avion n’était pas convenable ».

Plus de peur que de mal

Du côté de l’aéroport, Tidiane Tamba, le chef du département Communication et Relations Publiques, signale que le plan d’urgence mis en place a très bien fonctionné. En parfaite collaboration avec l’équipage, les secours d’urgence ont été mis en branle. Plus de peur que de mal. Tous les passagers et l’équipage sont sains et saufs…Les opérations se déroulent très bien et au sein de l’aéroport, aucun incident n’a été noté.

Add a comment

Affichages : 57

Qu'est ce qui bloque réellement l’évacuation sanitaire de Abdou Karim Gueye ?

abdou karim gueye video

LE PLUS MAUVAIS SERVICE que l’on puisse rendre à un compatriote gravement malade, dans l’attente d’une urgente prise en charge médicale, c’est de prétendre solliciter le soutien de l’opinion publique mais à travers plusieurs messages différents, voire contradictoires.LE PLUS MAUVAIS SERVICE que l’on puisse rendre à un compatriote gravement malade, dans l’attente d’une urgente prise en charge médicale, c’est de prétendre solliciter le soutien de l’opinion publique mais à travers plusieurs messages différents, voire contradictoires.
Comment peut-on se réclamer « proche » d’un Abdou Karim Gueye, dont l’état de santé, plus que préoccupant, nécessite une évacuation sanitaire d’urgence à l’étranger, et déclarer en même temps « qu’on ne veut pas de l’argent de telle personne ou de telle institution », alors qu’il s’agit avant tout de SAUVER UNE VIE HUMAINE ? Un problème humanitaire qui n’a donc rien à voir avec la politique!karim gueye - "Ne sacrifiez pas Abdou Karim Guèye" (Par Mame Matar Guèye - Jamra)
ABDOU KARIM a le droit d’être pris en charge par l’État. C’est un droit constitutionnel. En tant que gérant du budget national (notre argent à tous, résultant des contributions diverses, taxes et impôts, des contribuables que nous sommes) il est du devoir de l’État de s’occuper de la Santé du Citoyen, quelle que soient ses convictions politiques ou religieuses, tel que stipulé par la Constitution du Sénégal, en ces articles 7 et 8, Titre II, sur les droits économiques et sociaux du Citoyen :

 « La personne humaine est sacrée. Elle est inviolable. L’Etat a l’obligation de la respecter et de la protéger. Et de garantir à tous les citoyens les libertés individuelles fondamentales et les droits économiques et sociaux, notamment :
– La liberté d’opinion,– La liberté d’association,– Le droit à la propriété,– Le DROIT À LA SANTÉ »…
SI LE COMITÉ de soutien pour la libération de Ouztas Taïb Socé s’était mis à chipoter sur l’identité de chacun des milliers de généreux donateurs, afin de chercher la petite bête sur les origines de leurs contributions financières, il est certain que le brave Ouztas Taïb Socé serait encore aujourd’hui en train de moisir à la Prison centrale de Reubeuss !
QUE LES COMPAGNONS de notre concitoyen, très mal en point, veuillent bien taire leurs contradictions et parler d’une seule et unique voix. La multiplicité des comptes de transferts d’argent, dont certains sont considérés comme « caduques », d’autres « frauduleux », ne fait qu’en rajouter à la confusion et semer le doute dans l’esprit de nombreuses bonnes volontés, qui veulent certes soutenir ce brave garçon, mais ne savent finalement pas où donner de la tête! Parce que gagnés par la méfiance, face à la diversité des formules de quêtes financières qui pullulent dans les réseaux sociaux.

 QU’EST-CE QUI BLOQUE réellement l’évacuation sanitaire de Karim ? Les 16.313 euros du compte « Leetchi.com » (de ce 6 octobre à 12h sur la page facebook de Aliou Sané de « Y en a marre ») seraient-ils insuffisants ? A-t-on trouvé un hôpital pour l’accueillir, relativement à la spécificité de sa pathologie ? Il lui faut réellement combien pour sa prise en charge totale ?
L’OPINION PUBLIQUE a le droit de savoir, pour mieux venir efficacement en aide à un brave compatriote qui mérite largement le soutien de tous !
Aidons Abdou Karim té Yalla takh !Yalnako Borom bi sameu.
Mame Mactar Guèye (JAMRA).

Add a comment

Affichages : 67

Le détenu Moussa Gueye décède dans sa céllule à la Mac de Diourbel

prison reubeuss

Le décès de Moussa Gueye, à la Maison d’arrêt et de Correction de Diourbel taraudent les esprits des populations de cette région. En prison pour usage de chanvre indien, l’individu âgé de 46 ans est retrouvé mort hier ( vendredi) à 5 heures du matin.Le décès de Moussa Gueye, à la Maison d’arrêt et de Correction de Diourbel taraudent les esprits des populations de cette région. En prison pour usage de chanvre indien, l’individu âgé de 46 ans est retrouvé mort hier ( vendredi) à 5 heures du matin.« Malaise »Dans cette prison, Moussa Gueye, purgeait une peine ferme de 3 mois, d’emprisonnement, prononcée en son encontre pour délit d’usage de chanvre indien. Domicilié au quartier Darou Marnane à Touba, Moussa Gueye serait mort des « suites d’une malaise ». L’assurance est du coordonnateur de la Raddho, Malick Siré Sy, qui suit de près à cette affaire, selon L’Observateur.
Vérification par autopsie A la suite des constats d’usage, le corps sans vie du défunt détenu a été acheminé  à la morgue du centre hospitalier régional, Heinerich Lübke de Diourbel pour les besoins de l’autopsie. La police qui a procédé à ces constats d’usage, a ouvert une enquête.
3 morts au cours de l’année 2019Le décès de Moussa Gueye porte à trois (3), le nombre de détenus morts  dans cette Mac de Diourbel.  Avant lui, Serigne  Fallou Ka et Pape Diagne y sont  passés. Dans ces trois cas, seul  celui de Serigne Fallou Kâ a été reconnu comme lié à des faits de tortures durant sa garde à vue au commissariat de Mbacké. Pour Pape Diagne, le certificat de genre de mort affirme qu’il est décédé des suites « d’un infarctus du myocarde »
Qu’en est-il du récent décès de Moussa Gueye ? L’autopsie nous édifiera pour bientôt.

Add a comment

Affichages : 49

Mariama Sagna a été violée avant d’être tuée dans sa chambre

ousmane sonko mariama sagna

Le leader de Pastef Ousmane Sonko n’est pas convaincu par la thèse du « meurtre crapuleux » de sa militante Mariama Sagna, tuée pendant la période préélectorale, après un meeting de Pastef à Keur Massar. Le leader de Pastef Ousmane Sonko n’est pas convaincu par la thèse du « meurtre crapuleux » de sa militante Mariama Sagna, tuée pendant la période préélectorale, après un meeting de Pastef à Keur Massar. Arrestation…Depuis l’arrestation des deux présumés meurtriers de Mariama Sagna, aucune autre personne n’a été entendue. Mariama Sagna a été violée avant d’être tuée dans sa chambre. Pour rappel, le parquetier avait, dans sa déclaration, écarté toute connotation politique dans cette affaire.
Enquête…Lors de l’inauguration de la Permanence de Pikine qui porte le nom de la défunte dame ce dimanche, le député a interpellé le ministre de la Justice pour la tenue d’un procès afin que les deux meurtriers arrêtés par les enquêteurs puissent balancer les noms de leurs commanditaires.
Orphelins…D’après le leader de Pastef, Ousmane Sonko, les enfants laissés par Mariama Sagna sont pris en charge par son parti, en tant que pupilles de Pastef.

Add a comment

Affichages : 51

Les premiers mots de Karim Xrum Xaxx quand il m'a vu à l’hôpital: « Guy, fu combat bi toll? »

guy marius sagna

L’activiste Abdou Karim Gueye « Xrum Xakh » est tombé gravement malade. Selon ses amis et camarades activistes, santé se détériore de jour en jour. Et l’activiste Guy Marius Sagna a publié un message sur sa page Facebook pour faire un témoignage sur Abdou Karim Gueye alias « Xrum Xakh ».L’activiste Abdou Karim Gueye « Xrum Xakh » est tombé gravement malade. Selon ses amis et camarades activistes, santé se détériore de jour en jour. Et l’activiste Guy Marius Sagna a publié un message sur sa page Facebook pour faire un témoignage sur Abdou Karim Gueye alias « Xrum Xakh ».Hôpital… » La première fois que je suis allé lui rendre visite à l’hôpital, la première chose qu’il m’a dite a été : « Guy, fu combat bi toll? » (« Guy où en est le combat? ») « , confie Guy Marius Sagna sur sa page facebook.
Fatigue… » Malgré la fatigue et l’inquiétude, cela provoqua le fou rire de son épouse. Et moi de le regarder dans les yeux en réprimant un sourire : « le combat qui vaille aujourd’hui est celui de rester en vie « , poursuit l’activiste.
Lutte…Selon M. Sagna, il nous revient à nous de maintenir le patriote panafricain Karim Xrum Xax en vie. Il nous revient à nous de continuer à faire sourire son épouse et les membres de sa famille. C’est à nous de le faire vivre longtemps encore pour qu’il n’ait plus à nous demander encore « où en est le combat? ». Pour qu’il continue de faire ce qu’il sait faire de mieux: lutter pour un autre Sénégal dans une autre Afrique.

Add a comment

Affichages : 57

Journalbic.com

Top Desktop version