Journalbic

Articles société

Mauritanie : un sénégalais a reçu une balle.

senegalais tue

Le corps sans vie d'un sénégalais du nom d'Ousmane Mbaye (42ans) a été retrouvé ce vendredi en Mauritanie. Le défunt a reçu une balle, mais le mobile n'est pas pour l'instant connu.Le corps sans vie d'un sénégalais du nom d'Ousmane Mbaye (42ans) a été retrouvé ce vendredi en Mauritanie. Le défunt a reçu une balle, mais le mobile n'est pas pour l'instant connu.
Le drame s‘est produit mardi dernier à Diawar, une localité mauritanienne située vers le fleuve  Sénégal, informe la Rfm. Ousmane était parti à la chasse en compagnie de son ami Abdoulaye Seck. C'est ce dernier qui raconte les derniers instants du défunt. "Il criait, à un moment on n'entendait plus sa voix. J'ai eu peur et j'ai donc pris la fuite", a confié ce dernier, rapporte la Rfm.

Add a comment

Affichages : 69

La Un réseau de trafic de visas démantèle par la Dic à Nord-Foire

dic

La Division des investigations criminelles (Dic) vient de mettre fin aux activités délictuelles d’un réseau spécialisé dans la fabrication de faux visas qui avait pignon sur rue à Nord-Foire. C’est ainsi que quatre individus, dont les clients étaient des Sénégalais, des Bissau-Guinéens, des Maliens et des Nigérians, ont été déférés le 18 décembre dernier. Selon L’As, il s’agit de Matar N., N. Bèye, Guy M. et Loubaki D. Et les griefs soulevés par les redoutables limiers sont plus graves les uns que les autres : association de malfaiteurs, escroquerie, faux et usage de faux, infraction à la législation sur le séjour des étrangers au Sénégal et trafic de migrants. La perquisition menée aux différents domiciles des suspects a permis de mettre la main sur 16 passeports ordinaires sénégalais, une trentaine de passeports étrangers (Bissau-Guinéens, Maliens, Nigérians…) et un important arsenal (scanner, imprimante, ordinateur…) qui servait à l’établissement de faux documents de voyage.    

Add a comment

Affichages : 83

Un policier condamné à 10 ans de prison pour trafic de chanvre indien

affaire trafic chanvre indien

Le tribunal de Mbour a condamné hier le policier Adama Niane à dix (10) ans de travaux forcés. Il lui est reproché, selon L’Enquête, de s’être adonné, au-delà du délit d’association de malfaiteurs, à un «trafic intérieur» de chanvre indien. Curieusement, le mis en cause fut, dans le cadre de sa profession, une terreur des trafiquants de drogue auprès de qui il suscitait crainte et peur. En tout cas, selon son avocat, Me Khassimou Touré, «cette a des relents de coup monté, car certains ont voulu se débarrasser de celui qui faisait tomber de grands caids du milieu interlope». Quant à celui qui est décrit comme son complice dans cet esclandre dont le début remonte au 24 décembre 2014, en l’occurrence Saer Niang, qui se trouve lui aussi être un indicateur de la police ayant eu maille à partir avec Dame-justice pour des affaires de drogue, il a soutenu mordicus devant le tribunal avoir fait l’objet de menaces. «J’avais refusé de revendre du chanvre, mais Adama Niane a menacé de me faire coffrer si je ne lui obéissais pas», a révélé le sieur Niang qui a, lui, écopé d’une peine d’emprisonnement ferme de 4 ans pour les mêmes délits que son acolyte de policier. 

Add a comment

Affichages : 55

Le 3 janvier 2019, date retenue pour édifier Khalifa Sall.

affaire khalifa sall ok

Khalifa sall sera finalement édifié le 3 janvier prochain. En effet, au terme des observations, ce jeudi, lors du procès en cassation sur l'affaire de la Caisse d'avance de la mairie de Dakar, le Président de la Cour, Amadou Baal, a mis l'affaire en délibéré à cette date là.

Nous y reviendrons.

Add a comment

Affichages : 63

Diolof : Mort subite d’un boulanger après une séance d’entrainement.

aaamort dhomme

Mort subite  après une séance d’entrainement. C’est ce qui est arrivé, mercredi dernier vers les coups de 20 heures, à Badara Diagne. Boulanger de son état, il est tombé alors qu’il venait de franchir le seuil de sa chambre. Malheureusement, il est passé de vie à trépas peu avant son évacuation au centre de santé Mame Seynabou Ndao. Le certificat de genre de mort délivré par le médecin-chef de ladite structure sanitaire révèle qu’il a été victime d’un arrêt cardiaque. L’information est rapportée par Vox Populi dans son édition de ce vendredi. Âgé de 34 ans et habitant le quartier Ndiambour, dans la commune de Dahra-Diolof, la victime ne souffrait, selon son employeur Cheikhouna Fall, d’aucune pathologie. Du moins en apparence. Aux dernières nouvelles, celui qui laisse derrière lui deux épouses et des enfants repose, désormais, à Touba où il a été inhumé jeudi.    

Add a comment

Affichages : 49

Journalbic.com

Top Desktop version