Journalbic

Articles société

Plages de Bceao et de Ngor, 2 postes de surveillance seront construits...

noyade senegal ngor bceao

La première adjointe au maire de Dakar, Soham El Wardini, a annoncé la construction de 2 postes de surveillance prévue pour les plages de Bceao et de Ngor. Cette mesure intervient pour «donner les premiers soins en cas de noyade». 
«Nous avons un personnel en permanence de trente (30) maîtres-nageurs. Mais, du mois de mai à décembre, nous renforçons pour la surveillance dans les plages autorisées », confie- Soham El Wardini sur Zik fm. Avant de préciser que les «cas de noyades dont on parle, ce n’est pas dans le département de Dakar mais hors du département».
«Pour nos plages, assure-t-elle, ce qui est sûr, c’est que c’est sécurisé. Il y a toujours des maîtres-nageurs sur place pour aider les gens en difficulté. Il y a aussi des postes de secours qui sont en construction au niveau des plages de la Bceao et de Ngor, ce sont les plages les plus fréquentées».

Add a comment

Affichages : 151

La mer a tué 40 personnes à Dakar

noyade a dakar

Depuis le 2 juin dernier, la mer a tué 40 personnes à Dakar. Ces cas de noyade mortels ont été révélés par le colonel Ange Michel Diatta, commandant du Groupement numéro 1 de Dakar des Sapeurs-pompiers. Qui précise que les accidents à l’origine de ces décès ont eu lieu sur des plages interdites à la baignade.Depuis le 2 juin dernier, la mer a tué 40 personnes à Dakar. Ces cas de noyade mortels ont été révélés par le colonel Ange Michel Diatta, commandant du Groupement numéro 1 de Dakar des Sapeurs-pompiers. Qui précise que les accidents à l’origine de ces décès ont eu lieu sur des plages interdites à la baignade.
«La moyenne d’âge des victimes est de 16 ans, confie le colonel Diatta, repris par Vox Populi. Le plus jeune a 7 ans et le plus âgé 23 ans. Les sapeurs-pompiers ont eu à sortir 9 fois, on a eu à traiter ay total 20 victimes, dont 5 ont été sauvées.»

Add a comment

Affichages : 209

Les opérations de distribution d’eau par camions dans la capital

pnurie deau au senegal

À la date du 19 juillet 2018, les opérations de distribution d’eau par camions citernes dans les quartiers de Dakar, pour résorber la pénurie du liquide précieux, ont coûté à la SDE un peu plus de 500 millions de francs Cfa. La révélation est de Diéry Bâ, le directeur de l’exploitation de la SDE, qui s’est confié à Voxpopuli.À la date du 19 juillet 2018, les opérations de distribution d’eau par camions citernes dans les quartiers de Dakar, pour résorber la pénurie du liquide précieux, ont coûté à la SDE un peu plus de 500 millions de francs Cfa. La révélation est de Diéry Bâ, le directeur de l’exploitation de la SDE, qui s’est confié à Voxpopuli.
«Depuis le 12 mai 2018, date des travaux sur le système anti-bélier de Keur Momar Sarr, c’est en moyenne 80 citernes qui sont déployées chaque jour à Dakar, sa banlieue et Rufisque. Cela représente environ 2500 m3 d’eau distribués par jour pour un montant de 8 millions de francs Cfa par jour», calcule Diéry Bâ tout en précisant que l’important n’est pas la consistance de l’enveloppe dégagée.
Il dit : «Les dépenses engagées par la SDE dans ce contexte, tout comme la mobilisation humaine de nos agents sont effectivement énormes. Mais pour le moment, la seule chose qui compte pour nous est d’aider à faire face à la situation et de réduire au maximum le préjudice causé à nos clients.»
Ces coûts seraient-ils répercutés sur les factures à venir ? Le directeur de l’exploitation de la SDE jure que non : «Il n’y a aucun risque, ni d’ailleurs aucune possibilité, pour que ces préjudices soient d’une façon ou d’une autre répercutés sur les factures des clients à venir.»

Add a comment

Affichages : 212

Fonds touristique: Mame Mbaye Niang touché encore par un autre scandale

mame mbaye niang scandale journalbic

Après l’affaire Prodac, un autre scandale en vue. Le projet de domiciliation du fonds touristique dans le cabinet de Mame Mbaye Niang fait jaser Leral Askan Wi. « Il n’est pas question de remettre ce fonds au ministre du Tourisme alors qu’il est actuellement empêtré dans le scandale du Prodac dont les Sénégalais attendent toujours des éclaircissements. 
Comme le fonds de promotion génère des milliards, Mbaye Prodac veut tout faire par la mise en place d’un nouveau code, capturer cette manne financière. Ce que les Sénégalais n’accepteront pas et particulièrement les acteurs du secteur qui sont sur le pied de guerre », prévient Oumar Faye, dans un communiqué.
Il ajoute: « Mbaye Prodac serait devant les tribunaux pour s’expliquer sur ce scandale de 29 milliards qui n’a pas encore livré tous ses secrets. Ce qui est inexplicable dans cette situation est le fait que les voleurs de poule et de bétail sont traqués et sévèrement châties par la Justice alors qu’au même moment des voleurs de milliards sont célébrés, chouchoutés et protégés. C ‘est inacceptable !  »
Pétition pour exiger la lumière sur les 29 milliards du Prodac
A ce rythme,  poursuit-il, il  sera incontestablement l’un des fossoyeurs de ce régime car son image ne passe plus au sein d’une bonne frange des populations indignées par l’impunité dont jouit cet individu. Le leader de Leral Askan Wi se demande Mame Mbaye Niang ne détient pas des secrets qui, dévoilés éclabousseraient la République ? Parce que, dit-il,  la logique voudrait qu’un ministre accusé soit demis et traduit devant les tribunaux.
D’ailleurs une pétition est en gestation avec toutes les forces vives de ce pays pour faire la lumière sur la destination des 29 milliards du Prodac ainsi que la publication des noms des bénéficiaires de cet argent destiné aux jeunes du Sénégal. « Au delà de la décision de la Cedeao, le rapport qui accable Mame Mbaye Niang suffit à relâcher Khalifa Sall », souligne-t-il.

Add a comment

Affichages : 168

C’est la première fois que je voyais un...

yakham mbaye attaque couteau

Plus de peur que de mal. Cet après midi Yakham Mbaye a échappé au pire. N’eut été la réaction prompte de ses militants, le Directeur Général du Soleil et responsable de l’Apr Dakar Plateau allait risquer pour sa vie.« Je me porte à merveille », réagit-il d’emblée au micro de Senego. « Heureusement je n’étais pas touché car mes militants ont repoussé mon agresseur qui était à deux mètres. Je rend grâce à Dieu car le pire aurait pu arriver », indique t-il covaincu que le danger n’était pas loin. « C’est la première fois que je voyais un couteau de chasse et les coupe coupe pouvaient être aperçus dans l’obscurité avec le reflet des lames », confie t-il.

Add a comment

Affichages : 183

Journalbic.com

Top Desktop version