Journalbic

Articles société

Une jeune fille poignardée à Thies

poignarde couteau

Un drame s'est produit au quartier Hersent de Thies. Une jeune fille de 18 ans  a été tué à coup de poignard par un individu présenté comme un ressortissant de la Guinée. Selon la Rfm, qui donne l'information, le présumé meurtrier s'est enfui après son acte. Le propriétaire de la maison où a eu lieu le meurtre est en train d'être entendu par la police pour les besoins de l'enquête.

Add a comment

Affichages : 56

Le père de Sokhna Aida : « Cheikh Béthio avait déjà tranché de son vivant »

pere sokhna aida cheikh bethio

Venu à Médinatoul Salam pour présenter ses condoléances suite au rappel à Dieu de Cheikh Béthio Thioune, Don Diallo, père de Sokhna Aïda Diallo, a jeté du sable, selon Dakaractu, dans le couscous de la succession de ce dernier.

 

« Ce débat est un non-événement puisque Cheikh Béthio Thioune avait tranché de son vivant dans une vidéo publique. Il y a donné des instructions à ses talibés et c’est à eux de décortiquer le message ». Parlant de Sokhna Aïda Diallo, il dira : « Ma fille et son époux formaient une seule personne. Ils étaient deux cœurs dans un même corps. Elle était la femme de confiance de son mari ».

Add a comment

Affichages : 60

Mansour Faye au cœur du scandale du contrat « pourri » de l’Eau

mansour faye ndar

Le contrat d’affermage est provisoirement attribué à la société Suez mais la SDE (Sénégalaise des Eaux) a introduit un recours contre cette décision. Et ce contrat commence à sentir mauvais…

 

Des sources annoncent  l’ouverture d’une enquête judiciaire pour ‘’corruption, complicité de corruption d’agent public étranger et fraude fiscale’’ dans le contrat d’affermage de l’eau.  Tout est parti d’un don de camion bennes-tasseuses offert par la société Suez  à la Ville de Saint-Louis dont l’ex ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye est le maire. Et quelques jours plus tard, le contrat d’affermage de l’eau est attribué à la société Suez. Une couche et non des moindres est venue s’ajouter au contrat d’affermage de l’eau autour duquel se battent la SDE et la société française Suez. Il s’agit de l’Office central contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCLIIF, France) qui a décidé d’entrer dans la danse.

Interpol France a déjà eu à communiquer avec les Bureaux centraux de Dakar, Libreville et de Rabat dans le cadre de cette affaire.

Add a comment

Affichages : 42

Faux billets : Un journaliste de Jeune Afrique blanchit Thione Seck

thione balago seck

Mehdi Bâ est rédacteur en chef du site internet de J.A. Anciennement correspondant à Dakar, le journaliste continue de couvrir, entre autres, l’actualité sénégalaise. C’est dans ce cadre qu’il a été invité dimanche, dans  »l’Ere du Temps » sur iradio. « Thione seck une grande personnalité de la musique sénégalaise », a retenu l’attention de Senego.

Mehdi Bâ dit avoir traité le dossier en tant que correspondant de Jeune Afrique à Dakar, au début en 2015. Aujourd’hui, il constate que la montagne a accouché d’une souris. Au début, souligne-t-il, des infos contraires à la réalité du dossier avaient été propagées.

« On a laissé croire aux Sénégalais qu’on a découvert un montant en faux billets phénoménal, 50 millions d’euros, 13 milliards FCfa. Pour réunir une telle somme, il aurait fallu 10 valises et non la sacoche trouvée chez lui. Cela correspondrait à la totalité des faux billets découverts en une année dans toute la zone euro. Tout le monde s’est emballé et la police et la justice ont laissé cette bulle de neige prospérer.

Add a comment

Affichages : 47

Touba: un marabout proche de Macky accusé de sacrifice rituel

aamaki

Une grave affaire qui passe inaperçue au Sénégal. C’est un scandale sans précédent à Touba la sainte. Un marabout accusé d’avoir enlevé un enfant de 3 ans à la veille de la présidentielle…Un sacrifice rituel selon les « accusateurs »…Une grave affaire qui passe inaperçue au Sénégal. C’est un scandale sans précédent à Touba la sainte. Un marabout accusé d’avoir enlevé un enfant de 3 ans à la veille de la présidentielle…Un sacrifice rituel selon les « accusateurs »…
Que s’est-il passé ?
Un enfant de 3 ans, du nom de Mourtalla Mbacké disparait à la veille de la présidentielle du 24 février 2019.
Suite à la  disparition de Mourtalla  Mbacké à quelques jours de l’élection présidentielle,  des jeunes marabouts avaient accusé le marabout et responsable politique de l’APR, Modou Mbacké Bara Doly. Accusé, ce dernier défère à la convocation des limiers du commissariat  spécial de Touba.
A Touba, c’est le le scandale du siècle car c’est l’accusateur de tous les jours qui est cette fois-ci au banc des accusés. Modou Mbacké Bara doly est surnommé Modou touma qui signifie ACCUSATEUR. Et c’est cet accusateur qui est accusé d’avoir enlevé l’enfant de 3 ans.

 Très  touché  dans son orgueil,  Modou Mbacké Bara Doly, le marabout et homme  politique très  célèbre à Touba qui  serait le présumé  auteur  du Rapt du petit  Mourtalla  âgé de  trois ans, a fait face à la presse pour se laver à  grande eau
Le mystère  qui entoure cette disparition  semble être  une équation  à  plusieurs inconnues pour les policiers  de la ville sainte  qui continuent  d’exploiter  toutes les pistes.
Le fait constant  dans cette  affaire  est  que le petit fils de Serigne Fallou, Serigne  Mourtalla  âgé  seulement de 3 ans reste introuvable  depuis le 22 février  passé .
Une situation qui avait valu la sortie de Serigne  Abdou  Fatah Fallilou qui demande  aux autorités de ce pays de diligenter des recherches pour trouver l’enfant de 3 ans.
Affaire  à  suivre 
xibaaru.sn

Add a comment

Affichages : 47

Journalbic.com

Top Desktop version