Journalbic

Articles société

Carte biométrique "Depuis le 16 août aucune carte n'a été produite"

carte biometrique senegal

L'équation de la production des cartes d'identité biométriques n'est pas encore résolue. Citant des sources logées à la Direction de l'automatisation du fichier (Daf), Enquête révèle que les "choses vont de mal en pis".
Le journal précise que depuis le 16 août, "aucune carte n'a été produite", alors que les enrôlements au niveau des commissariats ont débuté. "Il s'y ajoute, révèlent les mêmes sources, que les anciennes demandes, celles insatisfaites (durant) les législatives, n'ont pas été produites non plus. La plupart des dossiers ont tout bonnement été perdus."
Le plus grave, signalent les informateurs du journal, "au lieu de dire la vérité aux intéressés et leur demander d'aller se faire enrôler de nouveau, on leur dit que leurs pièces sont en instance, ce qui est faux".
Interpellé sur la question, le directeur de la Daf, le commissaire Ibrahima Diallo, a donné rendez-vous à Enquête pour ce matin.
Le journal signale, citant toujours ses sources, que le problème réside dans le principe de la double saisie des documents, et au niveau des commissariats et au niveau de la Daf. "À la moindre discordance, les données sont rejetées et il faut réinitialiser le processus", détaille un des interlocuteurs d'Enquête.
Ce dernier ajoute, en outre, que les Malaisiens, qui ont gagné le marché, ont sous-traité avec une structure du nom de Synapsis, qui continue de mener ses activités alors que celles-ci devaient cesser juste après législatives.

Add a comment

Affichages : 213

Bruxelles : 30 ans requis contre la Sénégalaise accusée d'avoir tué ses trois filles

thioro mbow 30 ans

Sonja Thioro Mbow, 37 ans, risque de passer les 30 prochaines années de sa vie en prison. C’est la peine requise par le parquet du tribunal correctionnel de Bruxelles contre cette Sénégalaise accusée d’avoir tué trois de ses quatre filles dans un incendie qu’elle aurait volontairement déclenché le 11 février 2015.
Libération rapporte que son procès s’est ouvert lundi dernier. Si elle reconnaît avoir déclenché l’incendie, l’accusée jure qu’elle ne savait pas que ses enfants étaient à l’intérieur de la pièce.
Sonja Thioro Mbow a déclaré qu’elle voulait uniquement mettre le feu à l’appartement et ainsi brûler les affaires de son époux dont l’assignation qu’il lui avait servie, quelques heures plus tôt, pour lui demander de quitter le domicile conjugal et l’informer qu’elle perdait la garde des enfants à son profit. La mise en cause soutient, d'ailleurs, avoir tenté de sauver ses filles lorsqu’elle a su qu’elles étaient prisonnières des flammes.
Une thèse mise en mal par les analyses toxicologiques pratiquées sur les victimes. Libération informe que celles-ci ont relevé des traces de Lorazepam, un anxiolytique pouvant provoquer la somnolence.
Le verdict du procès est attendu, selon le journal, «d’un moment à l’autre».

Add a comment

Affichages : 197

Détails de l’enquête : L’imam de la mosquée de Darou Salam à Sicap Mbao tué par son propre fils

drame a sicap mbao

L’information a glacé le sang de plus d’un. Imam de la mosquée de Darou Salam, Pape M. Diop a été retrouvé mort, égorgé, ce matin. Se préparant à aller diriger la prière du Fajr, le vieux a été tué par son propre fils.



Alcoolique, malfrat récidiviste et connu des services de la police, Mansour Diop alias Sora vient d’être identifié comme étant le meurtrier de son propre paternel. D’une manière atroce, le jeune homme a écourté la vie de son père.

Les habitants de Darou Salam révèlent en vrai que Mansour Diop alias Sora est habitué des faits. La vieille de la Tabaski, il a poignardé son grand-frère après une anodine dispute. Récidiviste, il a eu à cogner un policier jusqu’à le blesser au niveau du front.

Mansour Diop alias Sora donc, principal suspect aux premières heures du meurtre de Pape M. Diop, s’est évaporé dans la nature. La police de Sicap Mbao, qui s’occupe du dossier, mène l’enquête afin d’épingler le sieur Diop.

Add a comment

Affichages : 130

Cheikh Tidiane vient d’être libéré

cheikh tidiane gadio

 

Accusé par la justice américaine d’actes de corruption à l’endroit de hauts responsables au Tchad et en Ouganda, Cheikh Tidiane vient d’être libéré à la suite d’un procès, a appris Ndarinfo.com de sources proches de ce dossier.



C’est la liesse à New York à la proclamation du verdict. Plusieurs compatriotes sénégalais ont fait le déplacement à la maison de justice pour soutenir l’ancien ministre des Affaires étrangères. Ainsi, la même source d’affirmer que le diplomate sénégalais ne dispose pas de nationalité américaine, mais plutôt d’un « green card » renouvelable.

Cette libération confirme la thèse de l’innocence brandie par les proches du leader du MPCL.

Add a comment

Affichages : 204

Assane Diouf a échappé au pire

assane diouf impot youssou

Assane Diouf a échappé au pire. Des jeunes massés devant son domicile à la cité Aymoumadi 3 de Guédiawaye ont voulu lui faire la peau après ses propos incendiaires contre le porte-parole du Khalife des mourides, Serigne Bass Abdou Khadre.
Ils étaient plusieurs dizaines de fidèles, selon le journal Les Echos, décidé à lui faire passer un sale quart d’heure. Certais, ont même voulu mettre le feu à son domicile. Alerté du danger, la police, arrivée au domicile de Assane Diouf, a réussi à disperser la foule, avant de l’exfiltrer. Pour sa propre sécurité, il a été acheminé au commissariat central de Dakar où il est retenu. Sa maison a également été mise sous surveillance policière.
Sur sa chaine Youtube, « l’insulteur du net » s’est est violemment pris aux marabouts qui s’enrichissent sur le dos des fidèles. Et a nommément cité Serigne Bass Abdou Khadre. Dans la soirée, le Khalife général des mourides, Serigne Sidi Moctar Mbacké a fait une sortie pour défendre son porte-parole. Ce qui a certainement mis le feu aux poudres.

Add a comment

Affichages : 112

Journalbic.com

Top Desktop version