Journalbic

Articles société

Aveu de Ismaïla Madior Fall sur le parrainage : « la loi n’est pas parfaite »

ismaela madior fall rufisque

Appréciant l’organisation de la présidentielle de 2019 dans un entretien accordé au journal Enquête et publié ce lundi, le ministre de la Justice, se prononçant sur le parrainage, a fait un aveu de taille. 

« Beaucoup de pays se disent qu’il faut aller au Sénégal pour voir comment ils ont réussi le parrainage. C’est une bonne technique de rationalisation et de régulation de l’élection. Maintenant, la loi n’est pas parfaite ; aujourd’hui, après l’élection, il convient de faire une évaluation sereine de ce système qui nous a quand même permis d’avoir une très bonne élection », dira le garde des Sceaux. 

« J’ai entendu certains candidats dire qu’ils auraient voulu avoir davantage d’informations sur le logiciel qui a permis de sélectionner les parrainages. Si cela peut aider à renforcer la transparence, c’est bien. Certains ont aussi regretté la bousculade qu’il y a eu au premier jour. Je pense qu’on peut trouver un système où il n’y aura plus de bousculade en invalidant, par exemple, les doublons pour tous les candidats concernés. Il faudra observer toutes les forces, mais aussi les faiblesses afin de les corriger. C’est comme ça que la démocratie avance. Il faudra discuter de tout cela en vue d’initier les réformes nécessaires. Je dois dire que c’est aussi ça la particularité du Sénégal. C’est toujours après les élections que le pays tire les enseignements et fait des bonds très importants en matière de démocratisation », a ajouté le ministre. 

Add a comment

Affichages : 21

Me Ciré Clédor Ly : « La justice de notre pays est en train de tomber sur la tête »

cire cledor ly compte bloque

Après la condamnation de Mbaye Fall par la cour d’Appel de Dakar dans l’affaire des maisons des 253 familles rasées à la cité Gadaye, Me Ciré Clédor Ly, l’avocat du mis en cause, ne s’est pas empêché de lancer un énorme coup de gueule. Pour la robe noire, la justice de notre pays est tout simplement en train de tomber sur la tête.Après la condamnation de Mbaye Fall par la cour d’Appel de Dakar dans l’affaire des maisons des 253 familles rasées à la cité Gadaye, Me Ciré Clédor Ly, l’avocat du mis en cause, ne s’est pas empêché de lancer un énorme coup de gueule. Pour la robe noire, la justice de notre pays est tout simplement en train de tomber sur la tête.En effet, pour l’avocat, son client détient un titre foncier et des personnes sont venues y construire nuitamment leur maison, à son insu. A l’en croire, la Direction de la Surveillance et du Contrôle de l’Occupation des Sols (DESCOS), qui avait considéré les constructions des 253 familles comme irrégulières puis qu’elles n’avaient même pas de titre foncier, les a démolies.
Pour Me Ciré Clédor Ly, les victimes devaient plutôt porter plainte contre la Descos et non contre Mbaye Fall. L’avocat promet ainsi de saisir la Cour Suprême pour «qu’elle applique sa jurisprudence », rapporte L’As.

Add a comment

Affichages : 21

Affaire Karim Wade…Une loi d’amnistie en gestation à l’Assemblée

aakarim

Dans une interview accordée à France 24, le président Macky Sall soutenait qu’il était dans les dispositions d’amnistier Karim Wade et Khalifa Sall s’il est réélu à la présidentielle de 2019.Dans une interview accordée à France 24, le président Macky Sall soutenait qu’il était dans les dispositions d’amnistier Karim Wade et Khalifa Sall s’il est réélu à la présidentielle de 2019.
Tout juste après la proclamation des résultats définitifs de la présidentielle par le Conseil constitutionnel, Macky Sall a appelé au dialogue, invitant ses prédécesseurs, les présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade autour de la table. Il venait ainsi de donner le signal pour une décrispation de l’espace politique.

 D’ailleurs, à l’Assemblée nationale, des tractations sont entamées pour introduire une loi d’amnistie en faveur de Karim Wade. Une information confirmée par le député membre du Pds, Cheikh Abdou Mbacké Bara Doly.
« Il y a des députés au niveau de l’Hémicycle, dont je tairais les noms, qui m’ont demandé d’introduire une loi d’amnistie pour la libération de Karim Wade. Je suis en train de travailler sur ça, mais je pense que cela qu’après les élections locales », explique le parlementaire, note « Libération».

Add a comment

Affichages : 32

Liberté d’expression…Les ONG tirent sur le ministre Augustin Tine

liberte d expression

L’interdiction aux militaires de faire la politique suite à l’affaire Ibrahim Kébé suscite la colère de certaines associations de droits de l’homme qui y voient une entrave à la liberté d’expression.L’interdiction aux militaires de faire la politique suite à l’affaire Ibrahim Kébé suscite la colère de certaines associations de droits de l’homme qui y voient une entrave à la liberté d’expression.Alioune Tine, le fondateur de l’ONG AfricaJom qui milite pour la démocratie en en Afrique et des organisations de la société civile ne sont pas d’accord : la décision du ministre des forces armées Augustin Tine d’interdire aux militaires et anciens gradés d’activités politiques ne plait pas aux associations des droits de l’hommiste qui jugent que cette décision qui a frappé le colonel Abdourahim Kébé est injuste et dépassée.

Add a comment

Affichages : 38

Zikfm dément I-Radio:César Atoute Badiate (Mfdc) n’est pas mort !

affaire mort chef mfdc

Sa mort a été annoncée très tôt ce matin, par des médias. Eh non ! Le chef militaire du Mfdc, César Atoute Badiate, est bien vivant, selon les dernières informations du correspondant de Zik Fm en Casamance.
La source dit toutefois que très malade, le chef militaire du Mfdc est dans le coma. Il est sous soins intensifs dans un hôpital en Guinée-Bissau.

Add a comment

Affichages : 35

Journalbic.com

Top Desktop version