Journalbic

Articles société

L’OFNAC INSISTE SUR SON RÔLE D’ENCADREMENT DE L’ÉVOLUTION DU PATRIMOINE

L’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC) souligne dans une note son rôle d’encadrement de l’évolution du patrimoine des personnes en charge la gestion des affaires publiques pour une meilleure protection des autorités qui pourraient être accusées à tort d’enrichissement illicite.

"L’OFNAC insiste que le fait qu’elle permet d’encadrer l’évolution du patrimoine de ceux qui ont en charge la gestion des affaires publiques, de générer un effet dissuasif en matière de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite, de protéger les autorités qui pourraient être accusées, à tort, d’enrichissement illicite", lit-on dans ce document sanctionnant une rencontre entre les autorités de l’Ofnac et du ministère de l’Education sur la loi sur la déclaration de patrimoine.

L’OFNAC appelle à cet effet "tous les assujettis à procéder à une déclaration honnête et sincère de leur patrimoine afin de pouvoir justifier leurs biens à la fin de leur mission".

Add a comment

Affichages : 85

LES VIOLENCES CONTRE LES ROHINGYA ’’PAS LOIN DU GÉNOCIDE’’

Les violences dont est actuellement victime la minorité musulmane des Rohingya, en Birmanie, relèvent du "nettoyage ethnique" et peuvent entrer dans le cadre de la Convention sur le génocide, estime Adama Dieng, secrétaire général adjoint de l’Organisation des Nations unies et conseiller spécial pour la prévention du génocide.

"Vous comprendrez qu’il soit légitime de parler de nettoyage ethnique dans le contexte des violences qui se commettent contre les Rohingya", dit-t-il dans un entretien paru dans l’édition de mercredi du quotidien national Le Soleil.

Il a évoqué "la détérioration de la situation sécuritaire, humanitaire et des droits humains" dans l’Etat du Nord Rakhine, en Birmanie, où subsistent de fortes tensions entre musulmans et bouddhistes, provoquant "un exode massif" des populations Rohingya.

La minorité musulmane qui vit dans cette zone se trouve confrontée à des discriminationss qui font que ses membres n’ont pas accès aux hôpitaux, aux écoles, ni au marché du travail. Ils sont considérés comme des immigrés du Bangladesh voisin.

Selon diverses sources, dont des médias internationaux, environ 400.000 personnes ont fui la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh depuis l’intervention des forces de sécurité birmanes qui réagissaient à l’attaque d’une trentaine de commissariats et d’une caserne le 25 août par des activistes.

Selon le secrétaire général de l’ONU et conseiller spécial pour la prévention du génocide, les violences dont sont victimes les Rohingya "constituent des crimes contre l’humanité et peuvent être assimilées à des crimes de guerre bien définies".rohingya genocide

Add a comment

Affichages : 74

Mesure individuelle

 

 

 

legislatives le maire aliou sall souhaite que macky sall s engage dans la campagne: Macky Sall nomme Aliou Sall directeur général de la Caisse des dépôts
La Direction générale de la Caisse des dépôts et consignations revient à Aliou Sall sur nomination de Macky Sall.

Add a comment

Affichages : 149

le tigre nie la farce

« Je suis revenu d’Espagne à cause de ce face-à-face. Dans le cadre de la coopération avec le promoteur qui fait des sacrifices pour la réussite de l’événement. J’ai donc fait des sacrifices pour venir ici. La preuve, la Tabaski ne m’a pas trouvé au Sénégal. Moustapha Gueye m’a appelé pour me dire de venir à 17 heures. La croix de ma voiture a lâché au niveau de l’autoroute à péage. J’ai changé d’habit après avoir appelé mon ami », a-t-il affirmé face aux journalistes. « On ne peut me reprocher un manque de professionnalisme. Je m’excuse du retard mais il faut que les gens sachent que je suis parti tôt. J’ai à plusieurs reprises patienté des minutes lors des face-à-face. D’ailleurs, lors du dernier face-à-face, j’ai attendu pendant deux heures de temps », a-t-il précisé.gris bordeaux

Add a comment

Affichages : 100

Yakham MBAYE : Le journaliste politicien explique les raisons de sa démission

yakham mbaye demission

Yakham Mbaye annonce sa démission de l’Alliance pour la République. Selon l’ancien Secrétaire d’Etat à la Communication, cette démission n’est pas liée à sa non reconduction dans le nouveau gouvernement Dionne 2.

«Je le dis et je le répète. Il est important que je précise certains. La décision. La décision que j’ai prise aujourd’hui (hier, ndlr) n’a rien à voir avec l’entrée ou la sortie d’une sortie d’un gouvernement. Je vous l’assure sur l’honneur», jure-t-il.

Quid alors des raisons de cette décision ? Le journaliste explique qu’elles sont motivées par des événements qui se sont produits samedi dernier. « Ces événements sont attentatoires à mon honneur. Il y a eu une tentative d’attenter à mon honneur, ne me collant la paternité ou bien celui qui serait derrière un article de presse publié par L’As (samedi dernier) (…) Et pour dire clairement les choses, c’est Alioune Fall (journaliste) de la Fondation Servir le Sénégal, une très vieille connaissance qui a eu à dire que c’est moi qui suis derrière cet article. Et ce n’est pas la première fois », détaille-t-il.

«Il est allé dire ça la Première Dame Marieme Faye Sall. Et ça a suscité un petit bémol jusque ça parvienne à ma famille qui m’a demandé des explications».

Selon toujours Yakham Mbaye, «Alioune Fall fait partie des personnes (autour de la Première Dame) qui rendent de très mauvais services au président de la République ». «Ils ne sont comptables de rien. Ils ne sont responsables de rien, mais ils sont dans tout », souligne-t-il.

Add a comment

Affichages : 170

Journalbic.com

Top Desktop version