Journalbic

Articles société

Gaston MBENGUE : Le promoteur de lutte cité dans une affaire de chantage

gaston mbengue gendarmerie

Les choses semblent se compliquer pour Gaston Mbengue. Le promoteur de lutte cité dans une affaire de chantage et d’extorsions de fonds fera face aux enquêteurs ce mardi matin, 26 décembre, informe le journal Enquête.

Cheikh Gadiaga et Moïse Rampino sont accusés d’avoir mis en place un site d’informations pour s’attaquer à des personnalités de la République avant de les faire chanter. Dans cette affaire, Gaston Mbengue est soupçonné d’avoir de connivence avec les présumés auteurs du chantage joué les intermédiaires auprès des victimes. Et est présenté comme le troisième larron qui aidait le duo. Des accusations que réfute le « Don King » de l’arène qui dénonce une cabale contre lui. Gadiaga et Rampino qui ont été arrêtés seront, quant à eux, déférés au parquet aujourd’hui.

Add a comment

Affichages : 181

Yeumbeul Sud :Une fillette de 5 ans est morte carbonisée

feu yembeul

Une fillette de 5 ans nommée Fadigatou Bah, originaire de la Guinée, est morte carbonisée dans un incendie survenu dans la nuit de mercredi à jeudi au quartier Demba Seck de Yeumbeul Sud. Selon les témoignages repris par L’Observateur, elle dormait dans la chambre au moment du drame.

Le journal rapporte que les habitants du quartier ont été alertés à 20 h 30 par l’odeur de brûlé qui venait d’une des pièces de la maison où logent des ressortissants de la Guinée. C'était un incendie. Au bout d’une trentaine de minutes, les voisins ont réussi avec leurs seaux d'eau à vaincre le feu.

Alors que tout le monde croyait que le pire a été évité, une jeune dame surgit pour dire que sa sœur est à l’intérieur de la chambre. Quelques volontaires y retournent. Ils découvrent le corps sans vie de la fillette.

Alertés, les pompiers récupèrent la dépouille qu'ils déposent à l’hôpital Le Dantec pour l’autopsie. Celle-ci révèle que la fillette est morte de «brûlures au troisième degré». Une enquête est ouverte.

Add a comment

Affichages : 84

L’émir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani est l’hôte du Sénégal

Emir du Qatar au Senegal

L’émir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani est l’hôte du Sénégal depuis hier soir. Son avion a atterri hier sur le tarmac de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar. Au menu de cette visite officielle de deux jours, la signature d’accords de coopération dans plusieurs domaines.

Add a comment

Affichages : 196

OFNAC : Le rapport pointe également les régions les plus touché

ofnac rapport

La police, la gendarmerie, la santé et l’éducation sont les secteurs les plus touchés par la corruption au Sénégal, selon un rapport d’étude publié mercredi par l’Office national de lutte contre la corruption (Ofnac), en collaboration avec le programme des Nations Unies pour le développement.

Après la pub : Benjamin Mendy retrouve ses sensations, les joueurs du Bayern au repas de NoëlSLM ADS
Le rapport intitulé « Etude sur la perception de la corruption au Sénégal » pointe également les régions les plus touché par ce fléau. Il s’agit dans l’ordre des régions de Diourbel, de Sédhiou, de Tamba et de Kédougou.

Selon l’Observateur, cette étude sur la corruption a été conduite du 25 mai au 29 juillet 2017 avec un échantillon de 2336 individus, repartis en 7 catégories à savoir : le grand public, l’administration publique, le secteur privé, la justice, l’assemblée nationale, les médias, la société civile et les partenaires techniques et financiers.

Pour la présidente de l’Ofnac, ce rapport est à bien des égards un document de référence dans l’accomplissement de sa mission. «Ce document nous sert d’outil de base pour mieux jouer notre rôle de vigile », a dit, Seynabou Ndiaye Diakhaté, lors de la présentation du rapport dont la fiabilité est mise en cause par certains acteurs de la vie politique et sociale.

Add a comment

Affichages : 184

Faux billets : Une gérante d’un point Wari a corsé le dossier

ngacka blinde enfonce

Le rappeur Ngaaka Blindé, arrêté mardi avec près de 6 millions de francs Cfa en faux billets, devait être déféré au parquet hier, mercredi 20 décembre. Sa garde-à-vue au commissariat des Parcelles Assainies a été prolongée.

Et pour cause. L’Observateur renseigne que la plainte d’une gérante d’un point Wari a corsé le dossier du rappeur. Le journal précise que la dame, ayant appris son arrestation, s’est rendue au commissariat des Parcelles Assainies pour accuser Ngaaka Blindé de lui avoir remis, pour un transfert d’argent, 95 mille francs Cfa dont les 80 mille sont des faux billets.

«Seuls 15 mille francs étaient de vrais billets», a expliqué la plaignante. Qui, informe L’Obs, a promis de remettre à la police les faux billets ainsi que le ticket de caisse contenant le numéro du destinataire.

Selon la gérante du point Wari, à la suite de cette transaction, elle a dû rembourser les 80 mille francs Cfa et mis la clé sous la porte.

Add a comment

Affichages : 92

Journalbic.com

Top Desktop version