Journalbic

Articles société

Administration de Walf : le tribunal ne peut pas se prononcer sur la question

affaire sidy ok

Les enfants de Sidy Lamine Niass devront d'abord régler l'héritage de leur père, décédé le 5 décembre dernier, avant de voir la justice trancher la question de l'administration du groupe Wal fadjri qui les divise. En effet, selon Les Échos, le juge du tribunal de grande instance a rejeté toutes les requêtes introduites dans ce sens.

Le journal rappelle que Cheikh Niass, présenté comme l'aîné des garçons de Sidy Lamine Niass, avait introduit une requête auprès du juge en question pour demander la désignation d'un administrateur pour le groupe Wal fadjri. La même source informe que d'autres prétendus enfants de Sidy Lamine Niass avaient pris la même initiative, pour le même but.

Les deux parties ont été renvoyées dos à dos par le juge qui, selon Les Échos, a rejeté toutes leurs requêtes. Le journal, citant une source anonyme, indique que le tribunal ne peut pas se prononcer sur la question de l'administration du groupe Walf, élément de l'héritage, sans que celui-ci ne soit réglé.

L'interlocuteur de Les Échos croit savoir que cette affaire n'est pas près de se dénouer tant les positions entre les héritiers, réels ou supposés, sont tranchées.

Le journal souligne qu'Ahmet Khalifa Niass, frère de Sidy Lamine Niass, est soupçonné de tirer les ficelles du côté de ceux à qui Cheikh Niass conteste le statut d'héritier.

À souligner que Cheikh Niass et son oncle sont en conflit ouvert. Ils ne manquent aucune occasion de se tirer dessus.

Add a comment

Affichages : 34

L'Égypte désignée pour organiser la CAN-2019

caf egypte

L’Egypte a été désignée mardi à Dakar par le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019, a appris l’APS.

Add a comment

Affichages : 36

Le new single de Thiat et Killifeu intitulé « saï saï au cœur » continue de soulever des vagues

 

mimi toure

Le new single de Thiat et Killifeu intitulé « saï saï au cœur » continue de soulever des vagues. Cette fois ci, c’est l’ancien ministre de la justice qui monte au front. « Je n’apprécie pas du tout l’attitude de ces jeunes rappeurs Kaolackois. Le président Macky Sall est un parent et a une famille. Personne ne veut qu’on qualifie ses parents de saï saï. C’est irrespectueux de leur part. Ils doivent aussi savoir qu’en insultant le président, on manque de respect à tout un peuple car Macky est maintenant le père de la nation sénégalaise, c’est une institution. Je condamne fermement les propos du groupe de rap Keur Gui. Toutefois, je leur invite à la retenue, au respect de soi et d’autrui », tance Mimi Touré.

Add a comment

Affichages : 27

Libération de Assane Diouf

assane diouf ok

Journal BIC vient d'apprendre la libération d'Assane Diouf. Ce dernier est en détention depuis novembre 2017 pour, notamment trouble à l'ordre public.

Nous y reviendrons.

Add a comment

Affichages : 43

Massacre de Bofa Bayotte: Me Assane Dioma Ndiaye déplore….

bofa boyote

Un an après la tuerie de Bofa Bayotte qui a fait quatorze morts, l'enquête est toujours au point mort. Une situation que déplore Me Assane Dioma Ndiaye, l'avocat des mis en cause du massacre de Bofa Bayotte.

D'après lui, les choses ne bougent pas et les personnes arrêtées ne sont pas toujours entendues sur le fond. "Il n'y a aucune délégation judiciaire pour les entendre", regrette Me Assane Dioma Ndiaye, interrogé par Le Quotidien.

Autre écueil soulevé par la robe noire : "Le premier juge d'instruction à qui le dossier a été confié  avait commencé les auditions mais il a été affecté de façon inattendue. L'affaire est maintenant confiée au juge du 6e cabinet à Dakar."

Add a comment

Affichages : 44

Journalbic.com

Top Desktop version