Journalbic

Articles société

Affaire Mame Cheikh Sikar: Moustapha Diakhaté opte pour la pénalisation d’offense envers les guides religieux...

moustapha diakhate alerte

Instaurer la pénalisation d’offense envers les guides religieux est une urgence absolue. C’est ce qu’a indiqué Moustapha Diakhaté dans un texte publié sur sa page facebook, suite à l’affaire dite Mame Cheikh « Sikar ».Instaurer la pénalisation d’offense envers les guides religieux est une urgence absolue. C’est ce qu’a indiqué Moustapha Diakhaté dans un texte publié sur sa page facebook, suite à l’affaire dite Mame Cheikh « Sikar ».« Pour combattre efficacement, dans le cadre de l’Etat de droit, les outrages aux Khalifes généraux et tout Guide de communauté religieuse, il urge d’ajouter au code pénal de nouvelles incriminations telle que la pénalisation d’offenses envers les communautés religieuses et outrages envers les guides religieux« , a écrit l’ex ministre-conseiller à la présidence de la République.


Mame Cheikh SikarIl a été arrêté après un enregistrement dans lequel une voix qui lui est prêtée tenait des propos discourtois contre le khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké. Il a nié être l’auteur des propos évoquant une cabale.
Mandat de dépôtLe lieutenant de Sokhna Aïda Diallo, Mame Cheikh « Sikar » a été placé en garde à vue mardi. C’est hier, mercredi 30 octobre que le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Mbour l’a placé sous mandat de dépôt. Lors de son audition, il a reconnu être proche d’Aïda Diallo, tout en niant avoir injurié le khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké.

Add a comment

Affichages : 69

Diamaguène Sicap Mbao: un effondrement d’un bâtiment tue un homme

effondrement

Les dégâts et malheurs continuent de se multiplier dans un climat d’insécurité totale. Le mois dernier à la Médina, un affaissement d’une dalle d’un bâtiment R+1, situé à la Rue 6 angle 3 de la Médina, avait fait un mort et trois (3) blessés, dont deux (2) graves. Une dame, Seyda Dione, âgée de 53 ans, y a perdu la vie. Les autres victimes, deux sœurs : Oulimata et Anna Dièye s’en sont tirées avec des blessures. Issa Sy, en enfant de 18 mois, a connu le même sort. Les dégâts et malheurs continuent de se multiplier dans un climat d’insécurité totale. Le mois dernier à la Médina, un affaissement d’une dalle d’un bâtiment R+1, situé à la Rue 6 angle 3 de la Médina, avait fait un mort et trois (3) blessés, dont deux (2) graves. Une dame, Seyda Dione, âgée de 53 ans, y a perdu la vie. Les autres victimes, deux sœurs : Oulimata et Anna Dièye s’en sont tirées avec des blessures. Issa Sy, en enfant de 18 mois, a connu le même sort. Un autre mort à Sicap MbaoC’est la tristesse au quartier Diamaguène Sicap Mbao. L’effondrement d’un bâtiment a tué un homme dans cette localité de la banlieue. La victime répondait au nom de Malick Bangoura. Il est mort sur le coup. Son corps a été évacué à l’hôpital de Pikine. Cette nouvelle dramatique a mis tout le quartier en émoi. Et, elle remet au goût du jour la lancinante question des vieux bâtiments qui menacent ruine dans Dakar et sa banlieue, sans qu’une solution n’y soit apportée.
Plusieurs bâtiments en ruineSelon le maire Bamba Fall, plus de 64 bâtiments recensés, y compris des mosquées et églises, menacent ruine à la Médina, un quartier au cœur de la capitale sénégalaise. Il est temps de prendre les mesures idoines pour sécuriser les populations qui vivent autour du bâtiment en question. C’est à croire, avec ce drame en banlieue que le spectre est plus large où l’on devrait intervenir.

Add a comment

Affichages : 47

Après ses femmes, la succession d’Ameth Amar à la tête de la NMA Sanders crée une polémique

deces Ameth Amar Dg NMA Sanders

Moins de 3 mois après son décès, l’héritage laissé par Ameth Amar divise. Après ses veuves, qui se battent au Tribunal de Dakar pour désigner ses ayants droits, c’est le Groupe NMA Sanders qui est en proie à une bataille de succession.Moins de 3 mois après son décès, l’héritage laissé par Ameth Amar divise. Après ses veuves, qui se battent au Tribunal de Dakar pour désigner ses ayants droits, c’est le Groupe NMA Sanders qui est en proie à une bataille de succession.
En effet, après le décès de Ameth Amar, c’est son fils aîné, Papa Madiop Amar, qui a été promu à la tête de l’entreprise. Titulaire d’un “Bachelor in Business Administration” obtenu au Collège Boréal de Toronto au Canada, la nomination de ce dernier est toutefois contestée.
En effet, pour certains, le digne successeur d’Ameth Amar est Déthié Fall. Directeur industriel de Nma Sanders, ce dernier a fait 17 ans de service exclusif envers la boîte. Et selon des proches de la famille interrogés par Dakaractu, Dethié Fall a été injustement écarté à cause de ses activités politiques aux côtés de Idrissa Seck. Ainsi, il ont choisi une personne malléable à la tête de l’entreprise, ajoute la source.

Add a comment

Affichages : 72

La mairie de Kaolack prend feu

feu kaolack

Un incendie s’est déclaré à la mairie de Kaolack, selon le site Kaolack Infos. Le feu serait parti d’un poste électrique qui alimente la municipalité, au niveau du rez-de-chaussée, près de l’état civil.Un incendie s’est déclaré à la mairie de Kaolack, selon le site Kaolack Infos. Le feu serait parti d’un poste électrique qui alimente la municipalité, au niveau du rez-de-chaussée, près de l’état civil.
Les sapeurs-pompiers sont actuellement sur place pour essayer de maîtriser le feu. Pour le moment, les causes de l’incendie ne sont pas encore connus.

Add a comment

Affichages : 54

Meurte d'Elinkine DIatta «Les premiers éléments de l'enquête »

elinkine diatta mort

Juste 48 heures après la mort du chef rebelle Abdou Elinkine Diatta, Libération vient de lever le voile sur les premiers éléments de l'enquête.Les deux tueurs qui étaient à lors d'une moto Jakarta visaient directement le secrétaire autoproclamé du Mdfc.
Pour preuve, dès qu'ils sont arrivés sur le lieu de la cérémonie à Mlomp, ils ont tiré à bout portant sur le chef rebelle.
Mieux, 24h avant son exécution, Elinkine Diatta avait présidé une réunion du Mfdc au cours de laquelle il s'est attaqué à Salif Sadio.
Aussi, le journal n'est pas loin de penser que "le meurtre d'Elinkine Diatta semble relever d'un règlement de comptes".

Add a comment

Affichages : 78

Journalbic.com

Top Desktop version