Journalbic

Articles société

Premières gouttes de pluie et premières inondations à Ngoudiagne (Thiès)

premieres gouttes de pluie et premieres inondations

Ngoudiagne a à peine dormi après une forte pluie qui s’est abattue dans la nuit du Lundi au mardi. Conséquences désastreuses, les premières inondations ont été notées dans cette commune thièsoise.
Une centaine de concessions ont été inondées et plusieurs familles vivant dans la localité de Diack et le département sont dans le désarroi.
Assane Séne, habitant de la localité joint au téléphone par Sud fm, explique qu’« à l’exploitation des carrières situées dans cette zone, les travailleurs creusent des tranchées pour prendre le basalte et à la fin ils ne recouvrent pas ses tranchées ce qui entraîne des inondations après chaque pluie. Les localités environnantes sont submergées par les eaux qui suivent les voies laissées par lesdites tranchées ».
Par ailleurs, la zone ne disposerait pas de canaux d’évacuations des eaux. Ainsi, la population demande aux autorités de leur venir en aide afin de trouver un logement pour les familles sinistrées.

Add a comment

Affichages : 403

L’Islam au Sénégal, c’est Magal, Gamou , Dahira, Thiants et Ziars selon l’imam de…

l islam au senegal c est magal gamou dahira thiants et ziars selon l imam de

L’imam de Darou Khadim, à Touba, à encore frappé fort. Serigne Fallou Mbacké Dioumada, lors de son khoutba de l’Aïd-El-Fitr, a déploré la pratique religieuse au Sénégal très en deçà, selon lui, de l’acceptable, renseigne Dakaractu.
À en croire le chef religieux Mbacké-Mbacké, » l’Islam au Sénégal se résume à cinq principales activités que sont : magal, gamou, Dahira et ziar ». Pour lui, chacun est cloisonné dans sa confrérie, défendant becs et ongles son patrimoine religieux.
Il ajoutera à ces manquements, les agressions extérieures subies par l’islam. Dans la foulée, il se félicitera de la défaite de Marine Le Pen lors de la présidentielle en France avant de regretter la victoire de Trump aux États-Unis.
Serigne Fallou Mbacké Dioumada de remercier Serigne Mountakha Mbacké et Serigne Cheikh Bass Abdou Khadre pour leur engagement exceptionnel aux côtés de Serigne Sidi Mokhtar Mbacké.
Il accordera une mention spéciale à l’association » Touba Ça Kanam » pour sa volonté de transformer Touba sur tous les plans et à la place des pouvoirs publics parfois jugés trop lents dans ses prestations.
Il se réjouira des efforts consentis par le Président Macky Sall pour assainir ses relations avec les chefs religieux de la Cité, mais lui demandera de soutenir davantage les populations de Touba, généralement confrontées à de grosses difficultés.

Add a comment

Affichages : 432

Un voyageur en provenance de Dubaï demande à parler à Karim après avoir été arrêté à l’aéroport de Dakar avec des sommes et des documents bancaires

 

Un passager en provenance de Dubaï a été arrêté dimanche à l’aéroport Léopold Sédar Senghor à sa descente du vol Emirates. Le quidam qui détenait par devers lui des sommes et des documents bancaires, n’a pas voulu répondre aux questions des enquêteurs, sans avoir au préalable parlé à Karim Wade. Mieux, il avait trois valises estampillées des insignes officielles du Qatar.
Les services de douanes et de sécurité de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar ont fait une grosse prise dimanche dernier. Une personne convoyant des sommes, des documents et titres bancaires et des cachets d’établissements bancaires ainsi que divers instruments de paiement a été interpellé à sa descente du vol de la compagnie Emirates, en provenance de Dubai, rapporte Le Quotidien.
La mule, selon le journal, détenait trois valises qui étaient estampillées des insignes officielles du Qatar avec une inscription « propriété de l’Etat du Qatar ».
Interrogé une première fois, il avait systématiquement refusé de répondre aux enquêteurs. Mais sa demande n’a pas été satisfaite. La suite de l’enquête a permis de remonter de découvrir que le convoyeur avait des contacts au Sénégal qui sont des anciens membres du cabinet de l’ancien ministre d’Etat et fils du Président Abdokarim arrete a l aeroport dakar sommes documents bancairesulaye Wade

Add a comment

Affichages : 382

Un jeune de 17 ans condamné pour acte contre nature sur un gamin de 10 ans

un jeune de 17 ans condamne pour acte contre nature sur un gamin de 10 ans

Âgé à peine de 17 ans, B. Mbodj est un habitué des locaux de la gendarmerie de Louga. Cette fois-ci, il est accusé d’avoir satisfait sa libido sur un garçon de 10 ans. Après une plainte déposée contre lui, les pandores ont pris l’affaire en main. Une fois cueilli, l’accusé reconnait les faits qui lui sont reprochés et a été mis aux arrêts.
C’est B. D, la maman de la victime qui a saisi la brigade mixte de Louga pour cette affaire de mœurs, informe L’Observateur. Revenant sur les faits, la maman de l’enfant raconte que « c‘est après un simple constat sur le comportement de mon fils que j’ai voulu éclaircir l’affaire. Il s’asseyait difficilement à tout moment ».
Pour y voir plus clair, les hommes du commandant Moise Dione ont fait appel à un médecin dans le centre hospitalier de la région. La blouse blanche après consultation, conclut que « son patient souffre d’un traumatisme et que ceci pourrait être le fruit d’une conjonction sexuelle par voie annale ». Avec le certificat médical joint au dossier, les Gendarmes démarrent leur enquête. C’est ainsi que la victime est passée devant les pandores pour sa version des faits.
« C’est le mardi dernier, je jouais tranquillement au football avec un camarade de classe. Une des connaissances de mon camarade est venue se joindre à nous. Après quelques minutes de jeu mon camarade est rentré, me laissant avec l’inconnu. A mon tour, je me suis déclaré forfait et lui ai dis que je m’en allais. C ‘est en ce moment qu’il m’a demandé de l’accompagner. Et j’ai accepté sans arrière pensée. Curieusement il m’a entraîné dans une maison en construction. Il a procédé aux menaces avant de me violé », raconte le gamin de 10 ans dans les colonnes du journal.
Mais ne connaissant pas la personne la victime avait du mal à guider les pandores vers son bourreau. C’est son camarade de classe qui donnera plus tard le nom du violeur. Après la révélation de son nom, les gendarmes constatent qu’il n’est pas un inconnu des services de police.
Une fois cueilli B. Mbodj ne nie pas les faits et confesse son forfait. Après être passé à la barre, il a été conduit au parquet de Louga, condamné pour actes contre nature sur un mineur.

Add a comment

Affichages : 403

La 13ème législature, députés du peuple ou députés du parti ?

la 13eme legislature deputes du peuple ou deputes du parti

La commission «Orientations et Stratégies» (Cos/M23) s’est réunie, en vue de la célébration de la journée historique du 23 juin. Cependant, si cette journée a été célébrée depuis 2011, pour cette année, les organisateurs ont jugé nécessaire de renvoyer les festivités à cause de la fête de la Korité qui ne serait pas propice à la mobilisation des citoyens. Il s’y ajoute, lors dette journée, le Cos/M23 a prévu la publication d’un document d’orientations parlementaires intitulé : «La 13ème législature, députés du peuple ou députés du parti ?» En attendant, cette rencontre, Abdourahmane Sow et ses collègues estiment que la 12ème législature est à l’image du Président Macky Sall et son régime. En ce sens, qu’elle est le prolongement et le bras armé d’un pouvoir monocratique et abusif de l’espoir de tout un peuple sur la rupture et des réformes fortes pour de nouvelles références. Ce qui leur fait dire que cette législature sortante, si elle n’est pas pire, est semblable à celle du régime précédent.

Add a comment

Affichages : 393

Journalbic.com

Top Desktop version