Journalbic

Articles société

Coumba Gawlo SECK plaide pour une équité sur le financement des femmes

coumba seck

Le chef de l’Etat fait de son mieux pour améliorer la cause de la femme sénégalaise, selon l’artiste-chanteuse Coumba Gawlo Seck, qui invite toutefois à plus d’équité dans la distribution des financements dédiés aux femmes.Le chef de l’Etat fait de son mieux pour améliorer la cause de la femme sénégalaise, selon l’artiste-chanteuse Coumba Gawlo Seck, qui invite toutefois à plus d’équité dans la distribution des financements dédiés aux femmes.
Dans un entretien avec l’APS, Coumba Gawlo Seck suggère "plus d’équité et d’équilibre" dans la distribution de ces fonds que le gouvernement débloque dans le cadre de sa politique d’autonomisation des femmes.
"Dans le cadre de mes tournées, des femmes me disent souvent : + nous ne sommes pas au courant+ ou +ces financements ne nous parviennent pas+", a expliqué la chanteuse qui en appelle à la "vigilance" du président de la République pour "plus d’équité et d’équilibre" dans la distribution de ces fonds publics.

Add a comment

Affichages : 119

Cheikna Keita accuse les politiques

cheikhna keita accuse

Le président du mouvement national des policiers du Sénégal à la retraite, Cheikhna Keïla, affirme que ce sont les politiques qui "orchestrent" les enlèvements d'enfants suivis de meurtres, à l'approche de la présidentielle de 2019.Le président du mouvement national des policiers du Sénégal à la retraite, Cheikhna Keïla, affirme que ce sont les politiques qui "orchestrent" les enlèvements d'enfants suivis de meurtres, à l'approche de la présidentielle de 2019.
Sur la Rfm, il clame : "Ils ne croient pas en Dieu et ils pensent que pour être élu président de la République, il faut faire des sacrifices. Je le dis haut et fort. Je ne reculerai pas dans mes propos. Des bébés, des enfants sont enlevés, on les égorge…"

Add a comment

Affichages : 91

Le maire de Pikine Nord est un dur à cuire

amadou diarra bagarre

Le maire de Pikine Nord, Amadou Diarra, est un dur à cuire. Il n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Surtout chez lui, devant son épouse. A. Bâ, un voleur qui s’est introduit dans son domicile lundi dernier, l’a appris à ses dépens.Le maire de Pikine Nord, Amadou Diarra, est un dur à cuire. Il n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Surtout chez lui, devant son épouse. A. Bâ, un voleur qui s’est introduit dans son domicile lundi dernier, l’a appris à ses dépens.
Surpris dans le salon par l’épouse de l’édile pikinois, le voleur se précipite pour emporter des appareils électroménagers qu’il était en train de débrancher. La dame appelle son mari. Diarra rapplique et s’oppose au malfaiteur.
Ce dernier dépose son butin et engage le corps à corps. Le combat fait rage. Malgré des blessures au pied gauche et au genou, le maire réussit à maîtriser le visiteur nocturne, avec l'aide de voisins venus prêter main forte, avant d’appeler la police.
Selon Les Échos, qui relate l’affaire dans son édition de ce mardi, Amadou Diarra s’est gardé de déposer une plainte contre le voleur. Mais ce dernier a été présenté au procureur de la République.

Add a comment

Affichages : 101

Autopsie : Meutre de Serigne Fallou DIOP

meurtre serigne fallou

Les premiers résultats de l’autopsie du corps de Serigne Fallou Diop n’ont pu déterminer la cause du décès. Selon un médecin légiste de l’Hôpital de Grand Yoff, il y a eu : « Absence de signe extrême de violence, absence de fracture, les viscères sont marqués par la décomposition, ce qui rend non fiable la description des lésions ». Ce qui fait que « La cause directe du décès n'est pas objective ». Les premiers résultats de l’autopsie du corps de Serigne Fallou Diop n’ont pu déterminer la cause du décès. Selon un médecin légiste de l’Hôpital de Grand Yoff, il y a eu : « Absence de signe extrême de violence, absence de fracture, les viscères sont marqués par la décomposition, ce qui rend non fiable la description des lésions ». Ce qui fait que « La cause directe du décès n'est pas objective ». 
Selon le certificat du médecin, consulté par le Quotidien, le corps de Fallou Diop, a été retrouvé « dévêtu, en état de décomposition partielle avec une rupture complète des phlyctènes cutanées ». Les résultats du médecin ont été transmis à la police. Qui a révélé, mardi en conférence de presse, avoir une piste sur le présumé tueur.  
Porté disparu durant 5 jours, Serigne Fallou Diop, 2 ans, a été retrouvé mort lundi dernier à Rufisque.

Add a comment

Affichages : 143

Karim Wade : "Si je suis élu en 2019…"

karim wade demande a ses avocats de porter plainte contre madiambal diagne pour diffamation

Karim Wade jubile. Dans une nouvelle correspondance adressée aux Sénégalais et que nous vous proposons in extenso, il s'enflamme pour le verdict de la Cour d'appel de Paris. Surtout, il se positionne en adversaire direct de Macky Sall à la prochaine présidentielle et promet aux Sénégalais une vie meilleure s'il est élu le 24 février 2019.Karim Wade jubile. Dans une nouvelle correspondance adressée aux Sénégalais et que nous vous proposons in extenso, il s'enflamme pour le verdict de la Cour d'appel de Paris. Surtout, il se positionne en adversaire direct de Macky Sall à la prochaine présidentielle et promet aux Sénégalais une vie meilleure s'il est élu le 24 février 2019.
"Encore une fois, justice m'est rendue par des juridictions étrangères indépendantes impartiales composées de magistrats non soumis aux ordres de Macky SALL et de son clan.
En effet, ce 14 mars 2018, la Cour d'Appel de Paris, confirmant un jugement déjà rendu par le Tribunal de Grande Instance de Paris, a infligé un cinglant revers à Macky SALL en rejetant la demande de confiscation présentée au nom de l'État du Sénégal.
Le moment est venu pour Macky SALL de se rendre à l'évidence en regardant la réalité en face. Des juges à son service exclusif, en violation de leurs devoirs, ont pu lui faire croire qu'il pouvait choisir ses adversaires en m'éliminant avec leur aide, de toute compétition politique et perpétuer ainsi le pouvoir de son clan, de ses amis et de sa famille.
Partout, où ma cause a été entendue équitablement par un tribunal impartial devant la Cour de Justice de la CEDEAO, le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies, le Pôle Financier de Paris suite à la plainte de l'Etat du Sénégal en France et, maintenant devant la Cour d'Appel de Paris, le droit et la vérité lui ont été opposés anéantissant ainsi ses rêves de se débarrasser de l'adversaire politique que je suis.
Depuis 2012, il aura dilapidé en vain des dizaines de milliards pour mener une prétendue traque des biens mal acquis dont l'objectif inavoué est aujourd'hui connu de tous.
La cause est désormais entendue ! Des juridictions indépendantes m'ont disculpé et la Banque Mondiale sollicitée par l'État du Sénégal en avait fait de même dès le début de la procédure initiée contre moi, dans un rapport honteusement et frauduleusement soustrait du dossier de la procédure devant la CREI.
Le moment est également venu pour Macky SALL de se résoudre à m'affronter dans une compétition loyale et transparente.
Je suis plus que jamais déterminé à lui faire face lors de la prochaine élection présidentielle et à le battre au soir du 24 février 2019.
Je fais la promesse ferme aux sénégalais, que s'ils m'accordent la majorité de leurs suffrages au soir du 24 février 2019, je me mettrai immédiatement au travail avec eux, pour abréger les souffrances de mon peuple et mettre un terme au règne de l'injustice en lui ouvrant de nouvelles perpectives que lui assignent son audace et son mérite.
J'invite mes compatriotes, tous mes compatriotes à faire preuve de patience et d'endurance pour regarder l'avenir avec sérénité et vaincre la fatalité en engageant avec courage et détermination, le combat pour un Sénégal réellement indépendant, prenant son destin en main, dans une Afrique unie et prospère.
Vive le SénégalVive l'Afrique
Karim WADE"

Add a comment

Affichages : 75

Journalbic.com

Top Desktop version