Journalbic

Articles société

Gratuité de whatsapp: Free freiné par l’Artp

whatsapp annonce nouvelle fonctionnalite attendue

Le 1er octobre dernier, l’opérateur de téléphonie Saga Africa Holdings Limited lançait ses nouvelles offres sous la marque Free. Des offres qui ont bouleversé la téléphonie au Sénégal. Trois packages révolutionnaires sont mis à la disposition des usagers et chacune des offres, l’accès à l’application WhatsApp et son utilisation sont gratuites. De quoi faire sortir la concurrence de ses gonds.Le 1er octobre dernier, l’opérateur de téléphonie Saga Africa Holdings Limited lançait ses nouvelles offres sous la marque Free. Des offres qui ont bouleversé la téléphonie au Sénégal. Trois packages révolutionnaires sont mis à la disposition des usagers et chacune des offres, l’accès à l’application WhatsApp et son utilisation sont gratuites. De quoi faire sortir la concurrence de ses gonds.
 Par courrier, Expresso est le premier à saisir l’Autorité de régulation des Télécommunications et des postes pour protester contre les nouvelles offres de Free. Sonatel lui emboîte le pas le 02 octobre. Le 21 octobre, le collège de l’Artp est saisi d’un recours contre les offres de Free qu’elle juge anticoncurrentielles par rapport au modèle de rentabilité élaboré par l’ARTP. Mais le Collège de l’Artp a coupé la poire en deux.
Dans sa décision rendue le 05 novembre dernier (dont Dakaractu a eu copie), le Collège de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes ne juge pas anticoncurrentielles les offres de Free, à l’exception de la gratuité de WhatsApp. Par conséquent, l’Artp somme l’opérateur Saga Africa Holding Limited de retirer immédiatement de toutes ses offres la gratuité de WhatsApp.
En outre, l’opérateur est tenu de porter à la connaissance de ses abonnés les informations transparentes et actualisées sur les conditions de vente et les prix pratiqués de ses nouvelles offres conformément aux dispositions législatives et réglementaire en vigueur.
L’Artp s’est adossée à l’article 25 du code des communications électroniques pour interdire  la gratuité de WhatsApp. Selon cette disposition, l’utilisation de cette application doit obligatoirement être consécutive à l’achat d’un forfait Internet.

Add a comment

Affichages : 23

Touba : Un Mbacké Mbacké tire des balles réelles à la maison du maire Abdou Lahad Ka

abdou lahad ka maire touba

La scène se serait déroulée aujourd’hui à Touba. Un petit-fils de Serigne Abdoul Ahad, a dégainé son arme à feu et tiré des balles réelles dans la maison du maire de la cité religieuse, Abdou Lahad Ka.La scène se serait déroulée aujourd’hui à Touba. Un petit-fils de Serigne Abdoul Ahad, a dégainé son arme à feu et tiré des balles réelles dans la maison du maire de la cité religieuse, Abdou Lahad Ka.
Selon Seneweb, le marabout, à bord d’un 4X4 de couleur blanche, a tiré sur les fenêtres de la maison. Il a été entendu, au commissariat urbain de Touba.L’affaire est bien prise au sérieux par les autorités religieuses de Touba.A l’origine de cet acte, un différend avec l’édile de Touba concernant des parts sur le marché de la construction de l’Université Khadim Rassoul, octroyé à «Touba matériaux », l’entreprise dirigée par Abdoul Ahad Kà lui-même.Ce dernier n’a pas souhaité se prononcer sur cette affaire. Il promet toutefois de parler «le moment venu».

Add a comment

Affichages : 29

Le documentaire de CNN sur des milliers de garçons forcés de mendier inquiéte Alioune Tine....

alioune tine ok
Le documentaire de CNN intitulé « Des milliers de garçons forcés de mendier par des écoles coraniques au Sénégal » a suscité moult interrogations chez le défenseur des droits de l’homme, Alioune Tine. Car, selon lui, « tout a été fait pour mettre la pression sur le Sénégal pour sortir les enfants de la rue ». Surtout, avec les rapports de Human Right Watch, les menaces des Etats-Unis qui avaient suscité une grande réunion dans un hôtel de la place.
 
« Qu’est-ce qui explique l’impuissance de l’État et de la société sénégalaise? », s’est-il demandé. Toutefois, le droit-de-l’hommiste affirmera : « il ne faut jamais cesser de se battre pour sortir les enfants de la rue, ne jamais cesser de dénoncer. L’État a renoncé à ses obligations régaliennes. Il faut dénoncer la démission de certaines familles également, interpeller les citoyens pour reconnaître qu’on doit marcher aussi pour cette cause ».
 
Add a comment

Affichages : 44

Maladie d'Hissène Habré:Ses avocats déclarent que la santé de leur client n’est plus compatible avec la détention...

affaire habr

L’ancien président Tchadien, Hissène Habré, a été jugé par la Cour d’assises des Chambres africaines extraordinaires et condamné à une peine d’emprisonnement à vie pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture. L’ancien président tchadien purge sa peine au Sénégal à la prison du Cap Manuel. Mais le détenu Habré est mal en point,  selon nos confrères de Vox Populi. Habré a été victime d’une crise cardiaque lors de son procès en 2016. Ses avocats déclarent que la santé de leur client n’est plus compatible avec la détention.

 
Add a comment

Affichages : 33

Aïda Ndiongue révèle avoir été victime d'un complot

aida diongue non lieu

Dans l’émission « Sen Jotaay » de la SEN TV animée par le talentueux Ahmed Aïdara, l’ancienne sénatrice et membre du PDS de Wade, Aïda Ndiongue a fait une révélation de taille sur le complot dont elle a été victime avant d’aller en prison et de voir ses biens gelés : « Mon emprisonnement, mes biens sous séquestre, tout cela est un complot ourdi pas personnes que je connais bien et qui sont dans l’entourage de Macky. Ils sont ciblés des gens par jalousie et ont menti au président. C’est par pure et simple jalousie. Quand ils m’ont vu soutenir des libéraux convoqués à la justice, ils m’ont ciblée et ont dit que  mes biens appartenaient à Wade. Après des recherches, la justice a conclu que mes biens dataient d’avant l’arrivée de Wade au pouvoir. Parmi ces comploteurs, il y a un homme et quand je le vois aujourd’hui j’ai pitié de lui »

Add a comment

Affichages : 33

Journalbic.com

Top Desktop version