Journalbic

Articles Actu Internationale

Naissances en Afrique : « 6 enfants par femme, c’est trop », dixit Dupont-Aignan

Dupont Aignan

Nicolas Dupont-Aignan  propose  aux Africains « de contrôler les naissances ». La tête de liste Debout la France aux élections européennes se prononçait, ce lundi 20 mai, lors d’un débat organisé par la chaîne française LCI.

Pour lui, « 6 enfants par femme, c’est trop ». Nicolas Dupont-Aignan avait lancé les premières brindilles mardi « L’Europe est face à un défi géopolitique considérable : la population africaine va doubler en 30 ans, soit 1 milliard en plus ! Face à cela, les discussions de savoir qui est gentil ou méchant, c’est absurde » .

« J’ose le dire, il faut s’attaquer à un tabou : le contrôle des naissances en Afrique, comme l’a fait, en son temps, la Chine pour réussir sa transition économique », théorise-t-il.

Pour rappel, Emmanuel Macron, le Président français avait déploré la forte natalité des Africains.

Add a comment

Affichages : 46

Washington (USA) : Un Sénégalais de 31 ans perd la vie dans un accident tragique

accident usa

Un Sénégalais, du nom d’Abdoul Seck, vient de perdre la vie dans un accident tragique aux États-Unis. Il marchait tranquillement dans les rues d’Anacostia, dans le sud-est de Washington, quand un véhicule de marque Chevrolet Cruz a percuté un Chevrolet Malibu, rapporte le Washington Post.

L’impact était tel que la voiture percutée a été projetée sur Abdoul Seck. Grièvement touché, il va succomber à ses blessures.

Six autres personnes, dont deux enfants, ont été blessées dans l’accident. Une des victimes, un adulte, reste dans un état critique.

La police a déclaré avoir arrêté le conducteur de l'un des véhicules, dénommé Dejuan Andre Marshall. Il est âgé de 21 ans et inculpé pour meurtre au deuxième degré.

Âgé de 31 ans, Abdoul Seck habitait à New York, dans le Bronx, renseigne la Police américaine.

Add a comment

Affichages : 110

Urgent – Algérie : démission d’Abdelaziz Bouteflika

Algerie Abdelaziz Bouteflika

Le président algérien a notifié au Conseil constitutionnel sa décision de mettre fin à son mandat, selon l’agence de presse officielle APS reprise par Jeune Afrique. Cette annonce intervient quelques minutes après que l’état-major de l’armée a sommé Abdelaziz Bouteflika de partir sur-le-champ.

« Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a notifié officiellement au président du Conseil constitutionnel, sa décision de mettre fin à son mandat en qualité de président de la République », a fait savoir Algérie Presse Service, l’agence de presse officielle algérienne, qui cite la présidence de la République.

Cette annonce intervient quelques minutes seulement après la publication d’un communiqué de l’état-major de l’armée exigeant d’« appliquer immédiatement » les articles 7, 8 et 102 de la Constitution, prévoyant la destitution du président.

L’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) a rejeté le texte diffusé la veille par la présidence dans lequel Abdelaziz Bouteflika s’engageait à quitter la présidence avant le 28 avril – celui-ci émanant de « forces non constitutionnelles » – et s’est engagée à soutenir le peuple algérien « jusqu’à ce que ses revendications soient entièrement et totalement satisfaites ».

Add a comment

Affichages : 121

Un Sénégalais tué à Bouaké en Côte d'Ivoire

affaire morte

Amadou Tidiane Ly, 30 ans, jeune commerçant établi à Bouaké, en Côte d’Ivoire, est mort dans la nuit du samedi au dimanche.

Selon Vox Populi, qui donne l'information, le défunt a été pris à partie par une bande de malfaiteurs qui voulait cambrioler sa boutique, située dans la commune de Nimbo.

Les Échos révèle de son côté que l'immigré sénégalais a été touché par balle au bas ventre. Le journal ajoute que sa dépouille a été acheminée à l'hôpital universitaire de Bouaké, pour autopsie, et que la famille du défunt réclame le rapatriement du corps.

Amadou Tidiane Ly est originaire du Fouta, précisément de Tébagoute, dans l'arrondissement de Saldé (département de Podor).

Add a comment

Affichages : 93

Condé à Dakar : Wade serait passé par là

conde macky

Le Président guinéen est attendu à la prestation de serment de Macky Sall prévue le 2 avril prochain à Diamniadio. Il devrait rester jusqu’à la fête de l’indépendance du 4 avril. Si l’on parle d’Alpha Condé, alors qu’au moins 5 chefs d’État de la sous-région sont attendus dans notre pays pour cette occasion, c’est parce que sa présence n’était pas évidente.
 Le Président guinéen n’était pas à Diamniadio quand Macky Sall, candidat à la présidentielle, tenait son congrès d’investiture en présence d’invités triés sur le volet, notamment Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire. Mais aussi, et surtout, son opposant le plus coriace Cellou Dalein Diallo. Sauf que, entre-temps, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts.
Me Abdoulaye Wade s’est rendu, à la veille de la présidentielle, à Conakry. Il a pu discuter avec le Président guinéen et parler, au téléphone, avec beaucoup de chefs d’État de la sous-région qui lui ont tous tissé des lauriers possibles. Non sans l’inviter à retenir les «pyromanes» de son camp. Le journal EnQuête, repris par Seneweb, de s’émouvoir de cette embellie sur l’axe Dakar-Conakry.

Add a comment

Affichages : 137

Journalbic.com

Top Desktop version